Réponse aux Républicains d’Orange

J’apprends ce jour par voie de presse que le conseiller municipal d’opposition  » Républicains » avait déposé un « recours » contre l’élection de Marie-France LORHO et moi auprès du Conseil Constitutionnel .

Sur la forme, je me permets d’informer monsieur Laroyenne que les délais de contestation de l’élection tant en ce qui concerne celle du maire que celle du député sont dépassés. S’il m’avait demandé conseil, j’aurais pu lui faire économiser des frais d’avocats. Je me permets également de l’informer que le rôle et le poids du suppléant sont désormais tout simplement calqués sur les autres scrutins électoraux. Ainsi, de l’élection sénatoriale à l’élection municipale, lorsqu’un élu démissionne il est remplacé par le suivant de liste.

Il ne m’est à ce titre jamais venu à l’esprit de saisir le tribunal administratif au prétexte que Monsieur Laroyenne n’était là que grâce à la démission de Monsieur Maton-Weisman. Ne me sentant pas légitime de contester un nouveau venu en politique, il m’est difficile de comprendre une opposition à la légitimité ou la notoriété de Marie-France LORHO, élue à mes côtés au service de notre peuple depuis de très nombreuses années. Continuer la lecture

Expulsions : j’avais alerté dans mes 50 fiches sur l’immigration

Le Figaro titre ce matin sur la volonté française de faciliter les expulsions de clandestins. Si l’opinion publique s’est habituée à ne pas trop croire les envolées politiques sur le sujet, toute mesure facilitant l’application réelle de la loi permettant de renvoyer hors de notre pays les étrangers illégalement installés sur notre sol est une bonne nouvelle.

Alors que la crise migratoire frappe l’Europe et la France avec une indéniable vigueur, l’Etat accomplit la performance de présenter une baisse des chiffres de reconduite à la frontière. Il fallait être socialiste pour l’inventer ! L’entourage du ministère de l’intérieur admet même au Figaro : « A Paris, porte de la Chapelle, 75% des migrants qui se présentent sont des déboutés du droit d’asile, venus principalement d’Allemagne ».

Reste à savoir comment l’Etat compte employer les moyens adéquats pour que cet objectif soit réaliste. Gérard Collomb laisse songeur en affirmant qu’il ne veut qu’amender les accords de Dublin dont nos fiches montrent les effets délétères.

La France ne peut pas accueillir ces personnes. Les Français ne veulent pas recevoir des migrants. Au gouvernement d’appliquer une lutte à minima contre le Grand Remplacement.

 

Communiqué de presse de Jacques Bompard en réponse aux propos du député MORENAS

jacquers_bompard_afpJe prends connaissance ce jour de la prose du député MORENAS (3ème circonscription de Vaucluse). Après son absence lors du débat organisé par les entrepreneurs de Vaucluse et sa médiocrité au cours du débat des parlementaires sur les ondes de France Bleu Vaucluse, j’aurais pensé que la honte ou, à tout le moins, la gêne aurait pu le rendre humble.

Il m’est difficile de m’excuser auprès dudit parlementaire (donc législateur) ou de certains constitutionnalistes de savoir mieux lire la loi qu’eux. Il est bien évident que les socialistes n’ont pas modifié la Loi pour me faire plaisir. Bien évidemment, si Madame Marie-France LORHO et moi-même étions dans l’illégalité, le Gouvernement et l’Assemblée Nationale n’auraient pas manqué de nous sanctionner en conséquence.

Enfin, à l’inverse de cet illustre inconnu, le député LORHO est élue au service des Vauclusiens depuis 16 ans. Que pense donc ce monsieur de sa propre légitimité,  lui qui doit son élection à la désunion des droites et son mandat de député à la cooptation de Madame POIRSON au Gouvernement ?

Que ce jeune homme examine d’abord sa légitimité, qu’il apprenne l’humilité et qu’il use de son temps de parlementaire pour donner des leçons de morale à son gouvernement qui réduit les APL aux familles, augmente les charges, détruit notre Armée, organise l’immigration et l’islamisation massive de notre Pays et laisse s’y installer l’insécurité et y perpétrer des attentats.

Que les Vauclusiens soient sûrs que, à l’inverse de cet obscur monsieur, le député LORHO luttera contre la destruction de notre pays la France.

Réaction de Jacques Bompard et Marie-France LORHO suite à son entrée à l’Assemblée Nationale

Communiqué de Jacques Bompard:

7779859825_bompardJe tiens à féliciter ma suppléante, Marie-France LORHO qui, depuis hier, est député de la 4ème circonscription de Vaucluse.

On sait mon opposition à la loi contre le cumul des mandats. Bien logiquement, cette disposition va aggraver plus encore la rupture entre les élus nationaux et le peuple. Afin de palier, autant que faire se peut, à cette carence, il était important pour moi d’avoir comme suppléante une élue enracinée, expérimentée et de valeur. Marie-France possède toute ces qualités. Je sais qu’elle aura à cœur de continuer à défendre les idées de bon sens : défense de notre identité, opposition à la subversion migratoire et à l’islamisme, opposition à la fiscalité etc…

Face à la déliquescence de notre pays, je sais qu’elle continuera de promouvoir l’union des droites, seule alternative crédible et durable à l’hégémonie insensée et illégitime des gauches.

Pour ma part, et bien que j’ai aimé me battre pour mon peuple au sein de l’hémicycle, je vais continuer d’œuvrer pour Orange, le Vaucluse et bien évidemment, la France afin qu’infuse la « méthode Bompard ». Seul l’enracinement et l’union de travail des femmes et des hommes de bonne volonté pourront permettre le redressement de notre civilisation.

Bien évidemment, je resterai aux côtés de Marie-France pour l’aider autant qu’elle le souhaitera.

Plus que jamais, le combat pour notre civilisation continue.

Jacques Bompard

Maire d’Orange

Communiqué de Marie-France LORHO:

CaptureMesdames et messieurs,

Depuis hier, je suis député de la 4ème circonscription de Vaucluse. Cette fonction m’honore mais surtout m’oblige.

Elle m’oblige car notre Pays et notre Continent sont malades. Notre civilisation est usée par la pression migratoire et par les attentats islamistes. Son indépendance alimentaire disparait du fait d’une concurrence mondiale déloyale qui tue nos paysans et notre agriculture. Ses forces économiques quittent notre pays à cause d’une pression fiscale trop forte. Les déserts médicaux et l’émergence d’une médecine à deux vitesses apparaissent, rejetons d’une grave carence dans la création et la formation des professionnels de santé. Face à cela, il n’est proposé comme alternative aux français que la vacuité et les intérêts partisans des partis politiques institutionnels.

J’aurai donc à cœur, en tant que député, de rappeler aux français qui désespèrent que rien n’est perdu. Notre pays est certes en déclin mais il peut être redressé.

Fille d’un Général de la Légion Étrangère, sorti des rangs et résistant, mon père m’a précisément expliqué que l’invasion, le non-respect de nos traditions, de notre identité, de nos valeurs, de nos familles, de nos aïeux et de nos descendants n’est ni tolérable ni irréversible.

Aux côtés de Jacques Bompard j’ai appris qu’une collectivité pourtant mourante, comme l’était Orange en 1995, pouvait être redressée : ses finances assainies, sa sécurité retrouvée et son identité défendue. Il en est de même pour notre Nation.

En tant qu’élue locale enfin, j’ai vu et vois encore, l’appauvrissement de notre peuple et le désintérêt total des élites politiques à son égard. Face à la rupture croissante entre les politiques et notre peuple, je continuerai d’être une élue strictement au service du bien commun et de son peuple. Que tous soient assurés que ma porte leur est grande ouverte.

Avec mes salutations dévouées,

Marie France LORHO

Député de Vaucluse

19369351_10213396927747641_1567029164_o-2

circulaire composition de l'Assemblée

Attaque à la bombe à Marseille : l’impunité dont jouit l’extrême-gauche doit cesser !

Suite à l’attaque à la bombe dont  l’Action française Marseille a fait l’objet à l’aube du 30 juillet, Jacques Bompard a saisi le ministère de l’intérieur. La bombe, qui a explosé à quatre heures du matin, a été déposée par un groupe d’extrême-gauche déjà connu pour ses méfaits. « Agressions violentes de militants [adverses] à l’aide de barres de fer, dégradation et effraction de leurs locaux, dépôt de munitions (balles de kalachnikovs, de grenades quadrillées…) … sont le lot commun des exactions antifascistes, notamment à Marseille depuis près de deux ans » , a indiqué le député au ministre de l’Intérieur.

Retrouvez la lettre ouverte de Jacques Bompard.

EPSON MFP image

L’armée libanaise au secours de Qaa !

« La prompte activité de l’armée libanaise, qui semble se déployer préventivement dans la région autour de Qaa, constitue une réaction salvatrice du gouvernement, qui fait honneur à la mémoire des treize morts et des nombreux blessés que la ville avait connu l’an passé, suite aux attentats terroristes. » 

liban_armee_01

Jacques Bompard envoie ses félicitations et son soutien à l’ambassade du Liban.

Retrouvez la lettre ouverte de Jacques Bompard.

EPSON MFP image

Irak : les chrétiens de la plaine de Ninive en danger !

Jacques Bompard a interrogé le ministre des Affaires Etrangères sur les pressions exercées sur les communautés natives de la Plaine de Ninive, qui soulèvent l’inquiétude du Patriarcat de Babylone des Chaldéens. »Les pressions exercées sur les minorités locales, que dénoncent également les membres du Mouvement démocratique assyrien, visant à soutenir l’indépendance du Kurdistan Irakien, sont intolérables », a-t-il souligné.

UZ-lX0dPVToDEU9aF8Yt10H9zi4

Retrouvez la lettre ouverte de Jacques Bompard.

EPSON MFP image

L’Indonésie submergée par l’islam wahhabite !

Jacques Bompard a interrogé le ministre des Affaires Étrangères la responsabilité potentielle de l’Arabie Saoudite vis-à-vis de la montée du Wahhabisme en Indonésie. « Au rythme des lois anti blasphèmes, l’Indonésie s’oriente chaque jour un peu plus vers l’application de la charia et la persécution antichrétienne », lui a-t-il souligné. 

Macron-Arabie-Saourite-coupée-PB-droits-auteurRetrouvez la lettre ouverte de Jacques Bompard au Ministre ci-dessous.

EPSON MFP image

500 millions d’excédents pour les allocations familiales en 2016 !

Jacques Bompard a interrogé le gouvernement sur les excédents dont la Caisse nationale des allocations familiales a bénéficié au titre de l’année 2016. « Avec 500 millions d’euros non dépensés pour l’année 2016, la CNAF doit rendre à l’État la somme considérable qu’elle n’a pu dépenser », a-t-il souligné.

QST-AN-15-241QE-page-001Retrouvez la question écrite de Jacques Bompard.

L’honneur d’un Général

Le Général de Villiers n’a donc pas eu d’autre alternative que la démission. Cet acte courageux, contraint par un locataire de l’Elysée perdu par sa superbe, évoque davantage une crise nationale qu’une simple crise politique.

villiers-20141021

Tout sera dit sur le comportement honteux d’Emmanuel Macron dans cette affaire. Et l’on aura bien raison de s’émouvoir de voir un banquier de chez Rothschild insulter l’armée et son premier soldat. Nous ne pouvons cependant manquer l’autre partie de l’analyse : la démission du chef d’état-major des armées est l’acmé de la séparation croissante entre le Système et notre Armée. Déjà, les partis avaient humilié nos militaires à de nombreuses reprises : en préférant la racaille aux hommes d’honneur à Carcassonne, en supprimant des régiments historiques, en confiant le livre Blanc de La Défense aux commis d’Etat qui ont plongé notre pays dans les désastres actuels. Ce grand mépris ne pouvait qu’aboutir à une immense méprise. Les pseudos élites installées par les médias voulaient croire que la grande muette ne partageait pas le même sentiment de dégoût devant les affaires, la disparition des caractères et la désertion générale de la poursuite du bien commun. Ils pensaient réellement que nos troupes continueraient de s’offrir en sacrifice pour les côtes de popularité des primaires et les gazoducs orientaux. Ne pas subir : voilà un des principes de la formation militaire. Le haut commandement a du longtemps s’en défausser pour préserver ce qu’il était encore possible de sauver. Déjà, des parachutistes combattant en savates et des marins mobilisant leurs temps à trouver du carburant se demandaient comment les successeurs de Clemenceau pouvaient espérer que cela tiendrait. Ils inventèrent d’ailleurs le concept de lien  » Armée-nation », notion qui laisse bien entendre que notre Armée est l’instrument du peuple et de la partie et certainement pas des régimes et des idéologies.

Une nouvelle réduction de 800 millions d’euros place la France à la remorque des autres pays, d’hypothétiques partenaires dans la vocation comme les objectifs différents des nôtres. Il n’était alors plus temps de continuer la farce : le Général Pierre de Villiers a bien montré que la cause de sa colère ne résidait pas des conditions du service mais bien dans la subsistance des honneurs militaires de la France. Les honneurs militaires sont étrangers aux anciens boutiquiers projetés présidents par les consortiums bancaires et médiatiques. La coupe était pleine. Encore une fois, la Vème République et ses nouveaux manipulateurs prouvent leur échec.