Sur la « politique pro-djihadiste » de la Turquie

politique pro-djihadisteM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la « politique pro-djihadiste » de la Turquie. Ce pays membre de l’OTAN, candidate à l’intégration au sein de l’Union européenne avec le soutien de l’ensemble du « prêt à penser » français apporte son soutien constant aux rebelles islamistes de Syrie et d’Irak dont ceux de l’État Islamique. Le quotidien turc Cumhuriyet vient de confirmer cet état de fait en publiant des photos d’un convoi humanitaire turc intercepte à la frontière syrienne : sous les médicaments et les pansements les gendarmes ont trouvé un millier d’obus de mortier, 80 000 cartouches, des centaines de lance grenades pour les rebelles syriens tout cela sous la protection de l’organisation du renseignement turc. De plus l’État Islamique vend jusqu’à 3 millions de dollars par jour de pétrole à la Turquie. Tout cela sape les efforts de la coalition en Irak. Ne pas vouloir voir la vérité assure l’inefficacité. Il lui demande quand obligera-t-on la Turquie soit à soutenir ses alliés de l’OTAN, soit au moins à une stricte neutralité sans soutien aux terroristes.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.