Réaction de Jacques Bompard et Marie-France LORHO suite à son entrée à l’Assemblée Nationale

Communiqué de Jacques Bompard:

7779859825_bompardJe tiens à féliciter ma suppléante, Marie-France LORHO qui, depuis hier, est député de la 4ème circonscription de Vaucluse.

On sait mon opposition à la loi contre le cumul des mandats. Bien logiquement, cette disposition va aggraver plus encore la rupture entre les élus nationaux et le peuple. Afin de palier, autant que faire se peut, à cette carence, il était important pour moi d’avoir comme suppléante une élue enracinée, expérimentée et de valeur. Marie-France possède toute ces qualités. Je sais qu’elle aura à cœur de continuer à défendre les idées de bon sens : défense de notre identité, opposition à la subversion migratoire et à l’islamisme, opposition à la fiscalité etc…

Face à la déliquescence de notre pays, je sais qu’elle continuera de promouvoir l’union des droites, seule alternative crédible et durable à l’hégémonie insensée et illégitime des gauches.

Pour ma part, et bien que j’ai aimé me battre pour mon peuple au sein de l’hémicycle, je vais continuer d’œuvrer pour Orange, le Vaucluse et bien évidemment, la France afin qu’infuse la « méthode Bompard ». Seul l’enracinement et l’union de travail des femmes et des hommes de bonne volonté pourront permettre le redressement de notre civilisation.

Bien évidemment, je resterai aux côtés de Marie-France pour l’aider autant qu’elle le souhaitera.

Plus que jamais, le combat pour notre civilisation continue.

Jacques Bompard

Maire d’Orange

Communiqué de Marie-France LORHO:

CaptureMesdames et messieurs,

Depuis hier, je suis député de la 4ème circonscription de Vaucluse. Cette fonction m’honore mais surtout m’oblige.

Elle m’oblige car notre Pays et notre Continent sont malades. Notre civilisation est usée par la pression migratoire et par les attentats islamistes. Son indépendance alimentaire disparait du fait d’une concurrence mondiale déloyale qui tue nos paysans et notre agriculture. Ses forces économiques quittent notre pays à cause d’une pression fiscale trop forte. Les déserts médicaux et l’émergence d’une médecine à deux vitesses apparaissent, rejetons d’une grave carence dans la création et la formation des professionnels de santé. Face à cela, il n’est proposé comme alternative aux français que la vacuité et les intérêts partisans des partis politiques institutionnels.

J’aurai donc à cœur, en tant que député, de rappeler aux français qui désespèrent que rien n’est perdu. Notre pays est certes en déclin mais il peut être redressé.

Fille d’un Général de la Légion Étrangère, sorti des rangs et résistant, mon père m’a précisément expliqué que l’invasion, le non-respect de nos traditions, de notre identité, de nos valeurs, de nos familles, de nos aïeux et de nos descendants n’est ni tolérable ni irréversible.

Aux côtés de Jacques Bompard j’ai appris qu’une collectivité pourtant mourante, comme l’était Orange en 1995, pouvait être redressée : ses finances assainies, sa sécurité retrouvée et son identité défendue. Il en est de même pour notre Nation.

En tant qu’élue locale enfin, j’ai vu et vois encore, l’appauvrissement de notre peuple et le désintérêt total des élites politiques à son égard. Face à la rupture croissante entre les politiques et notre peuple, je continuerai d’être une élue strictement au service du bien commun et de son peuple. Que tous soient assurés que ma porte leur est grande ouverte.

Avec mes salutations dévouées,

Marie France LORHO

Député de Vaucluse

19369351_10213396927747641_1567029164_o-2

circulaire composition de l'Assemblée