L’assimilation républicaine n’est plus possible

Cela devient rémanent dans le discours du parti de Florian Philippot. A la dédiabolisation, c’est-à-dire la soumission au système, succède une série de trahisons. Trahison sur l’islam, trahison sur la défense de la vie, trahison sur la question des institutions. Et désormais trahison sur la question de la nationalité.

ce-n-est-pas-parce-que-florian-philippot-va-au-petit-journal-que-le-fn-change-de-ton-avec-les-journalistes

Aujourd’hui la question de l’assimilation républicaine est dépassée et dangereuse. Pourquoi dangereuse ? Principalement, parce qu’elle ne correspond plus à la réalité subie par la majorité de nos compatriotes. La ségrégation de fait des Français de souche, la mise en concurrence de la civilisation française, déjà violemment attaquée par le relativisme, et le génie propre d’autres terres, l’ensauvagement de nos sociétés démontrent qu’une autre proposition politique doit être défendue.

Le Grand Remplacement est une réalité professionnelle, territoriale, culturelle et sociale. Le Grand Remplacement pose l’alternative réelle : soit nous retrouvons une conception organique et historique de la Nationalité, soit nous continuons le délire de la nationalité républicaine c’est-à-dire de la création d’un contrat fictif entre l’Etat et l’individu sans les intermédiaires traditionnels que furent les familles, la société ou encore l’acceptation populaire.

Alors qu’une étude, certes très manipulée de l’IFOP, vient montrer que notre Nation est mutilée par l’immigration et ses conséquences, conserver la seule assimilation comme étendard est tantôt une ringardise pour les plus naïfs, tantôt une lâcheté pour les plus conscients.

Le dilemme est limpide : soit nous procédons à une reconquête culturelle afin que la France soit préservée dans sa permanence et son identité, soit nous participons de l’atomisation d’un monde réduit au plus simple appareil du consumérisme et de la relativité absolue. L’organisation de la ré-émigration est le seul horizon crédible pour l’équilibre social et civilisationnel dans notre pays. Aucune campagne n’excuse de le cacher aux gens.