Contre la commercialisation des animaux génétiquement modifiés

assembleeM. Jacques Bompard appelle l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur des animaux génétiquement modifiés qui seraient commercialisés et retrouvés dans la chaîne alimentaire. La presse nationale accuse l’Institut national de recherche agronomique sur les sites de Jouy-en-Josas et de Bressonvilliers d’avoir autorisé la commercialisation d’animaux génétiquement modifiés. Une agnelle « Émeraude » aurait été génétiquement modifiée via une protéine de méduse puis aurait alors donné vie à « Rubis ». Rubis aurait alors été envoyée sur le marché pour être abattu et commercialisé. Ce scandale montre les dangers des OGM. Il lui demande l’arrêt de ce genre de recherche dangereuse pour la santé des Français.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.