Sur l’aide au développement

développementM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget, sur l’aide au développement. Les grands clubs sportifs, les hôtels de luxe, les avenues des grandes villes sont achetées par des ressortissants ou des fonds souverains des pétromonarchies du Moyen-Orient, de Russie ou de Chine. La France souffre d’un endettement colossal et, pour survivre, nos entreprises écrasées par la fiscalité se délocalisent pour ne pas mourir. Il lui demande si la priorité ne serait pas de relancer notre économie et de reconstruire notre industrie avant d’aider l’Afrique ou d’autres pays pauvres, voire d’enrichir indirectement les chefs d’État de ces pays.
Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée Nationale.