Sécurité : l’Etat abandonne la police et les Français

Nous venons de l’apprendre avec tristesse : Franck Labois le policier qui avait été fauché de manière volontaire par un fourgon dans la nuit de vendredi à samedi dernier vient de décéder des suites de ses graves blessures.

L’année 2020 ne commence pas de la meilleure des façons pour nos forces de l’ordre. Déjà, l’année 2019 s’était clôturée par un nombre de suicides en constante augmentation et ceci depuis plusieurs années : 59 décès soit 70% d’augmentation en l’espace d’un an.

En perte de moyens humains et matériels, alors que dans le même temps la Cour des Comptes pointe les effectifs bien fournis de l’état-major avec 2.300 policiers, le monde de la police est en proie à un désarroi bien compréhensible.

Aussi, la mort dramatique de Franck Labois, alors que l’assassin est toujours en liberté à l’heure actuelle, signe t-elle le désengagement toujours plus inquiétant du ministre de l’Intérieur. M. Castaner, celui-ci qui était presque allé s’agenouiller devant l’autel présidentiel pour devenir ministre de l’Intérieur est totalement absent. S’agit-il d’un abandon de poste ?

Ce n’est pas seulement la police qui est abandonnée, c’est aussi la sécurité et la protection des Français, dans un contexte de progression du terrorisme islamiste plus qu’inquiétant.