Réaction de Jacques Bompard à la composition du nouveau gouvernement

agricultureMonsieur Jacques Bompard félicite Manuel Valls ainsi que le Président de la République pour leur volonté de changer de gouvernement. Devant le rejet méprisant des conséquences des élections européennes, devant la politique du mensonge, d’ailleurs soulignée par Arnaud Monteboug, au sujet du chômage, devant le fossée abyssal qui s’est creusé entre les Français et leurs représentants il était en effet grand temps d’altérer en profondeur les orientations gouvernementales.
Il s’étonne néanmoins de la récente annonce réalisée depuis le parvis de l’Elysée qui aurait eu pour effet de mettre en place le second gouvernement Valls. Comment pourrait on imaginer en effet qu’un nouveau gouvernement perpétue ainsi les erreurs du passé ? Comment pourrait on imaginer que la destruction de la famille incarnée par Najat Vallaud Belkacem demeurer une priorité ? Comment imaginer que la pensée unique économique et que le service de la finance apatride continuent à être à la tête du ministère des Finances ? Comment enfin prétendre à un renouvelement gouvernemental quand des ministres déconsidérés par l’opinion publique sont encore en place ?
Jacques Bompard attend donc avec impatience que les valeurs de clarté et de combat énoncées par le Président de la République soient retrouvées en urgence. Il est indéniable qu’elles sont les grandes absentes de la politique de François Hollande depuis 2012 comme l’illustre parfaitement l’éclatement de sa majorité et l’absence totale de résultats des réformes prétendument mises en place.
Dans l’attente que le Président de la République tienne sa promesse de grand changement gouvernemental, Jacques Bompard tient à lui faire part de quelques recommandations visiblement absentes des propos de ses conseillers qui préfèrent lui faire prononcer des discours sans parapluie, effort certainement salvateur pour le sort du pays. Il est urgent d’exclure de toute fonction politique ceux des ministres qui se sont compromis dans les scandales politiques récents : Laurent Fabius pour sa gestion honteuse des troubles au Moyen Orient, Christiane Taubira pour l’explosion des crimes et délits depuis ses lois favorables aux voyous et bandits, Michel Sapin pour son incapacité à faire évoluer les courbes du chômage, et finalement l’ensemble des ministres qui ont crée la situation d’instabilité politique et sociale qui insémine le chaos au sein de la société française.
Il attend également que le Président de la République prenne des mesures institutionnelles fortes pour prendre acte du rejet par le peuple français tant de sa politique que de sa personne. Il en va de la place de la France dans le concert des Nations et du service du bien commun. En somme, le retour d’une politique de bon sens plutôt que la dictature des idéologies et fanatismes en tout genre est aujourd’hui la seule option possible pour présider à un changement de gouvernement sérieux. La parodie de modification du parvis de l’Elysée devant certainement être une pause burlesque que se sont accordés les dirigeants socialiste au milieu de l’été.
Cliquer ici pour lire ou relire les communiqués de presse de Jacques Bompard.