L’impact négatif des réseaux de soins sur la médecine libérale

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la mise en place des réseaux de soins qui risque de compliquer, pour les patients, le choix de leurs professionnels de santé pour les patients ainsi que leur remboursement. Ce processus va toucher tous les domaines de la santé. La limitation des compléments d’honoraires risque d’asphyxier économiquement la médecine libérale qui représente 65 % de l’activité médicale. Il lui demande donc de bien vouloir développer les mesures qu’elle compte prendre pour éviter cette destruction de notre système de santé.

La question sur le site de l’Assemblée ici.