Les macronistes ou la communautarisation en marche

Un exemple d’esthétisme : Les barres HLM d’Avignon sud

Le dernier rapport du Conseil national de l’habitat vient de proposer une recommandation plus qu’étonnante : construire plus haut et plus dense.

« La seule manière de s’en sortir, c’est de continuer à construire. Et de construire beaucoup » vient d’affirmer le président du Conseil national de l’habitat, Aurélien Taché, par ailleurs député macroniste. Et d’ajouter, comble des combles : « Et ce dans les zones où il y a déjà une concentration importante de population ».

C’est le pire des scénarios qui pouvait être imaginé. Par cette politique de massification et de densification, Aurélien Taché poursuit la voie de la communautarisation de pans entiers de nos quartiers.

Lorsque l’on sait que les mairies sont forcées de construire 25% de logements sociaux et demain 30% comme le préconisent les nouvelles règlementations en la matière et que ces mêmes municipalités ne disposent que d’un contingent de 20%  au maximum d’attribution de ces mêmes logements, ce n’est pas une politique de densification qui soulagera nos communes.

Au contraire c’est détruire un peu plus le paysage urbain, par des tours immondes et sans esthétisme, sans compter la ghettoïsation inhérente à ce type de construction.

La macronie continue de détruire le pays.