Sur l’enseignement du genre à l’école primaire

genreM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur l’enseignement du genre à l’école primaire et l’affirmation ministérielle de son inexistence. Nonobstant ce déni apparent, les livres pour enfants faisant la promotion de la théorie du genre ou de l’homoparentalité se multiplient et les syndicats d’enseignants travaillent avec le soutien du ministère à leur diffusion au sein des écoles, selon les propos d’un éditeur engagé. Déjà en 2004, l’École des loisirs publiait pour les moins de trois ans « Jean a deux mamans ». Le SNUipp-FSU, syndicat majoritaire dans le primaire recommande lui l’utilisation d’ouvrages comme « La princesse qui n’aimait pas les princes », « J’ai 2 papas qui s’aiment », « Papa porte une robe ». En outre, dans dix académies sont expérimentées « l’ABCD de l’égalité » avec le mépris total de l’avis des parents qui n’ont pas été consultés. Il attire son attention sur le fait que de telles pratiques sont totalitaires et susceptibles de poursuites judiciaires ultérieures de la part de ceux qui subissent ce qui constitue un lavage de cerveau, il demande donc que cessent de telles pratiques dans l’éducation nationale.
Cliquer ici pour lire la réponse du ministère.