Sur la tenue du festival « Oh oui !»

Oh ouiM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur la tenue du festival « Oh oui !» organisé par l’association Aides. Ce festival « Oh oui ! » qui dans son accroche propose « deux semaines non-stop de sexe », organise des rencontres, des expositions, des projections de film. Les intitulés de ces évènement sont sans appel : « la bisexualité tout un art », « des culs et des lettres », « les Trans pour les Nul-le-s », « les Putes pour les Nul-le-s », « nom d’une pipe ! », « le Fist pour les nuls », «jeux de liens, jeux de mains, jeux de malins», « l’amour selon Saint Jean », « le trou du cul pour les enculé-e-s » où il est d’ailleurs précisé que l’accueil est tout public. Aides a reçu, en 2012, 18,98 millions d’euros de subventions publiques ce qui, en tant de crise, ne peut que choquer. Cet argent public utilisé dans la programmation de festivals où se mêlent dépistage du sida et expositions « décalées et participatives » est largement déplacé. Il lui demande donc que cessent ces détournements de subventions publiques et qu’Aides ne se consacre uniquement au dépistage du sida, sans militantisme ni promotion de pratiques sexuelles.
Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.