Sur le nécessaire dégraissage des cabinets ministériels

politique des retraitesM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le Premier ministre sur les conseillers des ministres. Le Gouvernement rappelle chaque jour qu’il met en place les engagements électoraux du Président de la République, tout particulièrement dans les promesses qui changent les fondements de la société, éléments les plus délicats et les moins urgents à réaliser. Or une promesse facile à réaliser et importante d’une manière symbolique et économique, est celle du dégraissage des cabinets ministériels qui suscitent l’ire des citoyens. Non seulement cette promesse n’a pas été tenue mais, au contraire, tous les plafonds ont explosé pour atteindre des sommets encore jamais explorés. En effet, il y a 571 conseillers dont on se demande comment les ministres peuvent écouter les conseils dans des journées ne comptant que 24 heures. Il lui demande quand il compte tenir cette promesse électorale.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.