Sur le démantelement de la force interarmées de réaction immédiate

assemblee force interarmées de réaction immédiateM. Jacques Bompard appelle l’attention de M. le ministre de la défense sur la force interarmées de réaction immédiate (FIRI) prévue par le Livre blanc de la défense remis récemment au Président de la République. Cette force interarmées sera largement dotée en matériels divers et comptera 2 300 hommes. Cette FIRI doit être projetable en moins de 7 jours dans un rayon de 3 000 kilomètres autour du territoire national. On mesure la décadence de notre outil militaire lorsqu’on sait qu’il était prévu l’équivalent de la force d’action rapide telle qu’elle existait de 1984 à 1999 et qui comptait alors 40 000 hommes. Même si des progrès techniques ont été effectués, et que la guerre au Mali a prouvé que, pour des interventions extérieures, des corps d’intervention réduits peuvent se montrer efficaces, il est clair que la FIRI pourrait rapidement se montrer insuffisante face à des menaces sérieuses visant directement le territoire national. Il lui demande de lui préciser quels sont les dispositifs prévus pour la sécurisation du territoire national.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.