Sur la promotion de la famille traditionnelle

famille traditionnelleM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la promotion du modèle de la famille traditionnelle. À partir de l’enquête famille et logement de 2011, nous constatons que la France métropolitaine compte 1,7 million de familles nombreuses (3 enfants et plus, dont un mineur), ce qui représente 3,1 millions de parents et 5,6 millions d’enfants. Le nombre de familles nombreuses en France est en constante décroissance. Actuellement, la France traverse une crise profonde sans précédent : démographique, sociale, politique, économique … L’actualité récente, dans les écoles et les prisons, les attentats de Charlie Hebdo, en est le signe sensible. La France est face à différents enjeux sociétaux tels que l’immigration, le vieillissement de la population, la délinquance, ainsi que le désordre moral. Le défi de demain est celui-ci : trouver la force d’éradiquer le malaise qui paralyse le pays. Pour cela, la France doit revenir au fondement de la société humaine, qui est la famille. Le lien famille-société est aujourd’hui dégradé au nom de revendications individuelles, alors qu’il est le garant de celle-ci. La famille « traditionnelle », c’est-à-dire stable et nombreuse, est la seule qui puisse réellement apporter une solution. Aujourd’hui nous sommes face à un déficit de transmission des valeurs et de perpétuation de la mémoire qui ne peut se faire que dans la famille traditionnelle, et non pas dans un État omnipotent. L’individualisme est le véritable carcan de la société, au détriment de la famille. Il isole l’homme et le rend toujours plus impuissant. Au contraire, la famille permet la relation entre les hommes, en leur transmettant le sens de la communauté, du respect et du pardon. L’unité nationale revendiquée par le Gouvernement ne peut se réaliser qu’en instaurant d’abord l’unité autour de la famille. La société ne peut être un amas d’individus mais doit nécessairement être une composition de familles. La France, pour demeurer, a besoin des familles traditionnelles. Alors face à de tels enjeux, il lui demande les mesures qui vont être prises pour faire face à la crise démographique et identitaire française.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.