Monsanto : le gouvernement préfèrera-t-il le poids des lobbys à la santé des français ?

Jacques Bompard a interrogé le ministre des affaires européennes sur les attaques dont le Centre international de recherche sur le cancer faisait l’objet pour avoir souligné le caractère néfaste du glyphosate – qui compose le Roundup. « Cette institution, détachée auprès des Nations unies pour identifier les substances cancérogènes et en faire l’inventaire, a mis en évidence le caractère génotoxique du glyphosate, cancérogène pour les animaux, et probablement cancérogène pour les hommes », a souligné le député.

Retrouver la question de Jacques Bompard.

19184145_10212966991918868_1669470813_n