Pour l’Education Nationale, lire des passages de la Bible est un motif de suspension des professeurs !

Jacques Bompard a interrogé le Ministre de l’Education Nationale sur la suspension d’un professeur des écoles dont la seule faute a été de lire des passages de la Bible à ses élèves. “Alors que les écoles islamiques, faisant ouvertement appel au prosélytisme religieux (voir le cas de l’école Al-Badr à Toulouse) prolifèrent, alors que la déscolarisation, vraisemblablement suivant cette perspective, des élèves a augmenté de 36 % en trois ans, comment expliquer qu’un professeur des écoles n’ayant fait que lire des passages de la Bible soit ainsi suspendu de ses fonctions ?”, a–t-il demandé.

Retrouver le texte de la question.

QST-AN-14-103232QE-page-001