Référendum d’initiative populaire : j’avais déposé une proposition de loi en 2013

Cela fait maintenant plus d’un mois que le mouvement des gilets jaunes s’est structuré et crie sa colère. Pendant ce temps le gouvernement continue de mépriser les justes revendications des Français, qui ne réclament pourtant pas la lune, mais souhaitent simplement pouvoir vivre des fruits de leur travail, lorsque l’Etat ne le détruit pas, et préserver leur art de vivre à la française et partant leur identité.

C’est pourquoi face au mépris affiché par l’exécutif la revendication spontanée d’organiser un référendum d’initiative citoyenne a vu le jour.

Je me reconnais dans cette réclamation d’autant plus qu’en 2013 en tant que député j’avais déjà déposé une proposition de loi constitutionnelle visant à instituer un référendum d’initiative populaire afin de permettre à au moins 500.000 citoyens exclusivement français de provoquer l’organisation d’un référendum.

De même, j’avais déposé une seconde proposition de loi constitutionnelle organisant le référendum révocatoire du président de la République permettant à un cinquième des membres du Parlement soutenu par un dixième des électeurs, ou à un cinquième des électeurs, de convoquer un référendum en vue de mettre un terme au mandat du président en fonction.