Pour Schiappa, un contradicteur vaut un terroriste

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat et commissaire politique devenue expert dans l’art de criminaliser les opposants

Que nous le voulions ou non, il y a des comparaisons ou du moins des approximations qui sont inconséquentes voire même intolérables en politique. La dernière en date, puisque malheureusement nous en sommes réduits à en faire le décompte quotidien, est celle de Marlène Schiappa indiquant qu’il y aurait des convergences d’idées entre les partisans de la Manif pour tous et les terroristes islamistes.

Comment est-il possible de mettre sur le même pied ceux qui d’un côté défendent ce qui est fondamental, la vie et son corollaire protecteur qu’est la famille, et de l’autre ceux venus semer la panique et la mort dans notre pays ?

Comment est-il envisageable de comparer d’un côté le sursaut de manifestants français, sincères, courageux, profondément attachés aux fondements mêmes de notre société organique et de l’autre des fanatiques prêts à tout pour détruire la France et partant notre civilisation européenne ?

Que l’on ne partage pas les convictions et l’argumentaire des organisateurs de la Manif pour tous : passe encore, même s’il est difficilement acceptable de vouloir priver l’enfant d’un père comme d’une mère, puisque c’est bien de cela dont il s’agit finalement. Mais s’essayer à ce type de comparaison douteuse et inutile, c’est mépriser ouvertement tous ces milliers de Français qui n’ont fait que défendre la France et leurs droits en manifestant pacifiquement… tout le contraire du terrorisme islamiste.

Je ne serai guère plus long car dans un tel contexte rien ne sert de vouloir alimenter une politique haineuse et dangereuse.