Jacques Bompard revient sur la multiplication des violences à l’égard des forces de l’ordre

En commission des lois, Jacques Bompard a rappelé que l’augmentation des violences à l’égard des forces de l’ordre vient des trop faibles sanctions à l’égard de ceux qui les attaquent:

http://www.youtube.com/watch?v=QJczew-pOHE

Jacques Bompard sur la dangerosité du bisphénolA

jacques bompard perchoir Séance

Jacques Bompard au perchoir de l’hémicycle

En Séance à l’Assemblée, Jacques Bompard a rappelé les dangers sanitaires du bisphénolA.

Il a également rappelé que c’est la course effréné au profit et à la productivité qui entraine la multiplication des problèmes de santé publique:

http://www.youtube.com/watch?v=9xtC1WDj-ao

Cliquer ici pour visionner toutes les interventions de Jacques Bompard en Séance à l’Assemblée.

Question à Mme Vivian Reding sur la sacralisation des droits et l’abandon des devoirs

En commission des lois, Jacques Bompard a questionné le commissaire européen Vivianne Reding sur la sacralisation des droits et l’abandon des devoirs dans les dispositions européennes:

http://www.youtube.com/watch?v=-P6APcrXbys

Le député

Jacques Bompard, député de Vaucluse : l’homme / l’élu

photo

Docteur en chirurgie dentaire

Maire d’Orange

Député de Vaucluse

Jacques Bompard est issu d’une vieille famille de Provence. Son père, officier de l’armée française, a été décoré de la légion d’honneur pour faits de résistance. Sa mère était ouvrière. Très jeune, Jacques Bompard est entré dans le monde du travail. A côté de ses études, il travaille comme enseignant.

Il suit des études de médecine à l’université Montpellier et devient docteur en chirurgie dentaire et en sciences odontologiques. Il exerce d’abord la profession d’enseignant de physique-chimie à Nîmes, Avignon et à L’Isle-sur-la-Sorgue de 1964 à 1970, puis de chirurgien-dentiste à Orange de 1975 à 1986. Parallèlement, il est assistant en odontologie conservatrice à l’université Montpellier de 1981 à 1986.

Parallèlement à ses études, Jacques Bompard s’engage en politique.

Il est élu député pour la première fois de 1986 à 1988.

En Mars 1986 à 2002: Jacques Bompard est élu conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Suite à l’accord de cogestion avec la droite, il devient l’un des deux vice-présidents FN de la région, avec Gabriel Domenech.

En juin 2012, il retrouve son siège à l’Assemblée nationale. Il est le député le mieux élu du Vaucluse.

Chasseur, Jacques Bompard est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment consacrés aux problématiques écologiques et agricoles:

  • L’Arme alimentaire – Réponse à l’assassinat prémédité du monde rural (avec Marie-Claude Bompard) , éditions du Cerce ;
  • France, ton agriculture doit vivre, éditions du Cerce, 1987 ;
  • Main basse sur l’agriculture, éditions du Cerce, 1989 ;
  • Voyage autour de la femme, d’Eve à Benazir (avec Marie-Claude Bompard), Barthélémy, 1991 ;
  • Un maire au créneau. Orange, une ville gérée autrement, éditions Nationales, 1997 ;
  • Les Chemins de la victoire (avec Philippe Randa), Deterna, 2002 ;
  • Le Pen contre le Front national, 2005

Son épouse, Marie-Claude Bompard, est maire de Bollène (Vaucluse) et conseiller général d’Orange-Est.

Pour voir la fiche de Jacques BOMPARD à l’Assemblée nationale cliquez ici.

Le mandat du député

L’Assemblée nationale réunit 577 députés élus pour un mandat de cinq ans dans le cadre de 555 circonscriptions en métropole et 22 circonscriptions outre-mer. Chaque député, bien qu’élu dans un cadre géographique déterminé, est le représentant de la Nation tout entière. Ainsi, à l’Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région.

 assembleenationale

Le travail du député à l’Assemblée nationale Continuer la lecture