Même en prison, les islamistes continuent leurs agressions

La France entière se retrouve de nouveau stupéfaite aujourd’hui après qu’une attaque au couteau ait été perpétrée par un détenu radicalisé à la prison de Condé-sur-Sarthe.

Michaël Chiolo, âgé de 27 ans, avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour plusieurs faits, notamment pour avoir torturé et tué une personne octogénaire puis à un an de prison pour apologie publique d’acte de terrorisme après s’être converti à l’islam en 2010.

Ce qui peut interpeller la raison du citoyen lambda, c’est que cet individu au lourd passé judiciaire venait d’être placé sans aucune difficulté pour une durée de trois jours dans une unité de vie familiale pour les partager avec sa compagne, comme si de rien n’était.

Or, durant ce séjour il a agressé au couteau deux agents de l’administration pénitentiaire, à qui je veux rendre hommage pour le travail quotidien qu’ils effectuent sans relâche, parfois avec la peur au ventre, mais toutefois avec détermination et conviction.

Selon des témoins, l’agresseur aurait imploré Allah avant de passer à l’acte ce qui atteste bien de la portée islamiste et terroriste de son geste. Bien évidemment les journalistes du jour ne se sont guère arrêtés sur ce dernier point pourtant essentiel tant il témoigne de la progression de l’islamisme dans notre pays comme en Europe.

Il est grand temps que le ministre de l’Intérieur, si prompt à donner des cours de morale à la France entière, se réveille et fait acte d’autorité. Mais au pays de la bien-pensance le pas d’amalgame sera encore longtemps la règle !