Macron compte-t-il tirer sur le peuple ?

Le 10 janvier 2019, le Ministère de l’Intérieur a envoyé par télégramme des consignes très claires et qui font froid dans le dos aux commandants de compagnies de CRS. Le Canard révèle qu’une note ordonne aux officiers de « prééquiper un binôme observateur tireur (BOT en capacité de se déployer immédiatement ». En clair, chaque compagnie doit positionner un tireur d’élite et son guetteur en surplomb des manifestations de Gilets jaunes. Cette consigne a été suivie d’une autre qui stipule le déploiement obligatoire d’hommes armés des fameux fusils d’assaut HK G36. Ces équipements permettent aux forces de maintien de l’ordre d’agir en cas de menace terroriste de type « tuerie de masse » comme lors des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan. Or, cette militarisation de la police vis-à-vis de simples citoyens laisse présager du pire. Le rapport de force ne doit pas basculer dans la terreur. A quoi jouent Castaner et Macron ?

Source : Le Canard enchaîné