L’Etat rachète des hôtels pour y héberger des « migrants »… sans prévenir les maires !

L’État, par l’intermédiaire de la Société nationale immobilière (SNI) et son bailleur Adoma, a racheté soixante-deux hôtels en vue de loger les demandeurs d’asile. Comme le soulignait Vincent Mahé, secrétaire général de la SNI, « les préfectures ont choisi les emplacements » et « il nous [ndlr. à la société] était strictement interdit d’aller parler avec les élus locaux ». Jacques Bompard a interrogé le ministre des territoires sur cette question.

Retrouvez la question de Jacques Bompard.

Q.E. Immigrés et hôtels