Le viol sur mineur : une richesse culturelle tolérée

Malgré tous les cris d’orfraie des esprits bien-pensants, nous avions déjà dénoncé le lien explicite qui existait entre immigration et montée de l’insécurité en France comme en Europe. Or l’insécurité a toujours été l’une de nos premières préoccupations parce que la sécurité est sans nul doute le fondement des libertés.

Or, rendons-nous bien compte que chaque jour en France 190 agressions sexuelles sont déclarées, sans oublier les 956 agressions et violences quotidiennes qui  entachent la vie des Français.

L’Etat ne protège plus, mieux il défend les délinquants. Qu’elle ne fut pas notre consternation et même pire notre colère en apprenant qu’un réfugié accusé de viol venait d’être acquitté parce qu’il ne disposait pas « des codes culturels » pour vivre en France. Ou comment le coupable devient celui que l’Etat défend.

Après avoir violé une jeune fille de 15 ans, ce migrant bangladais a été condamné à seulement deux ans de prison avec sursis assortis d’une simple mise à l’épreuve pour l’agression d’une autre jeune fille. L’homme a même dû être séparé de son interprète féminin durant sa garde à vue à cause de comportements déplacés et de gestes pressentant une nouvelle agression.

Mais étant donné que dans son pays d’origine les femmes sont considérées uniquement comme des objets sexuels, tout peut être pardonné pour ce migrant qui n’aurait donc pas les codes culturels nécessaires pour vivre en France.

Cette affaire montre à quel point notre petite caste de magistrats comme celle de nos dirigeants politiques considèrent avec respect les vertus de l’immigration et comment les migrants en France disposent de tous les droits sans s’acquitter du respect de nos devoirs.

C’est le triomphe de la bien-pensance comme de la repentance qui pousse notre Etat à desservir la France et partant les Français. Lorsque un pays s’incline devant la soi-disante culture des migrants, c’est accepter que la France devienne la colonie du reste du monde et que ses droits les plus élémentaires soient foulés au pied. Bref c’est condamner la France à une fin sûre et certaine.