Le grand remplacement démographique dans les faits

Le prêt-à-penser ne manque ni d’outils ni de ruses pour s’imposer dans les esprits et tordre le réel selon son bon vouloir. A coup d’éditoriaux à la radio et à la télévision, de sophismes spécieux dans les journaux, et de bons petits soldats sur les réseaux sociaux, la propagande s’insinue partout et tout le temps au risque de l’absurde permanent. Il est devenu difficile dans le monde occidental de défendre l’évidence et d’échapper au cauchemar gaucho-libéral.

La publication de la liste des prénoms les plus donnés en Seine-Saint-Denis est l’une des preuves flagrantes des éminentes contradictions qui caractérisent le régime qui nous est imposé. D’un côté, une polémique est créée de toutes pièces à propos d’une opinion d’Eric Zemmour concernant la nécessité de choisir un prénom français pour justifier de sa volonté d’assimilation et d’intégration : tous les bien-pensants montent au créneau pour vilipender, psychiatriser, condamner l’odieux « fasciste » qui en voudrait aux enfants naturels de la République. D’un autre côté, à peine quelques jours plus tard, les faits donnent raison au publiciste puisque quasiment aucun prénom français ne figure dans la liste évoquée et prouve par là-même la réalité du grand remplacement ethno-culturel et le communautarisme qui en découle.

Sur 20 prénoms masculins, il n’y a que celui de Gabriel qui rappelle la France d’antan et qui arrive bien loin derrière Mohamed. Sur 20 prénoms féminins, les petites Chloé, Alicia et Léa sont en queue de peloton derrière Yasmine et Fatoumata… (cf. les listes ci-dessous)

Le grand remplacement démographique n’est pas une « fake news ». Il n’y a pas besoin de chiffres pour infléchir ou persuader les opinions d’un fait visible par tous. Il suffit d’ouvrir les yeux et de réveiller les consciences : les Européens sont une espèce en voie de disparition. De la dénatalité à l’invasion de masse, les menaces sont nombreuses. Nous attendons avec impatience l’appel des 200 célébrités publié en une de tous les journaux pour en appeler à l’urgence pour sauver la biodiversité humaine.

https://www.bfmtv.com/societe/le-top-20-des-prenoms-masculins-tendance-en-seine-saint-denis-en-2019-1529609.html

https://www.bfmtv.com/societe/le-top-20-des-prenoms-feminins-tendance-en-seine-saint-denis-en-2019-1529615.html#content/contribution/edit