Ces morts invisibles…

Un policier s’est donné la mort. Cela porte à 49 désormais le nombre de suicides dans les rangs de la police nationale depuis le début de l’année. Ce chiffre est profondément choquant et révoltant. A cela s’ajoute les 17 suicides parmi les pompiers et les 12 autres dans la gendarmerie.

Or la seule solution que semble brandir pour l’heure le ministre de l’Intérieur c’est la mise en place d’une cellule de soutien psychologique aux policiers qui en font la demande.

Bien maigre solution face au manque de moyens dont pâtissent nos forces de l’ordre. Multiplication des heures supplémentaires, transformation de la police de terrain en police administrative, moyens d’intervention dérisoires et usagés. Les points noirs ne cessent de s’accumuler pour une profession démunie et laissée pour compte par son ministre de tutelle.