Sur le partenariat entre la France et l’Arabie Saoudite

Arabie SaouditeM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur le partenariat entre la France et l’Arabie Saoudite, pays rigoriste bien éloigné du respect des droits humains. La sévérité extrême de l’Arabie Saoudite est régulièrement source de scandales dans les media. L’AFP en a d’ailleurs fait un décompte le 15 juin 2015 : « 100 exécutions ont déjà eu lieu depuis le 1er janvier 2015, alors qu’il y en avait eu 87 en 2014. Meurtres, viols, vols à main armée, apostasies et trafics de drogue sont passibles de la peine capitale ». L’Arabie Saoudite est une terre de radicalisation de l’Islam avec une application ultra rigoriste et un foyer terroriste. Ce pays représente donc un danger. En effet, l’alliance Franco-saoudienne pourrait avoir des répercussions sur notre unité nationale : six millions d’immigrés sont dans notre pays dont une majeure partie pratique l’Islam et pourrait se radicaliser. Cette radicalisation est préjudiciable à la France. D’autre part, cette alliance est méprisable car l’Arabie Saoudite traite les femmes, les enfants et tous ceux qui doivent être encore plus respectés car plus faibles de façon indigne. La France a toujours été soucieuse de la dignité de chacun, cessons cette alliance. Pour des prétextes économiques, la France souhaiterait se travestir et engager à long terme une alliance compliquée qui va à l’encontre de celles historiques qu’elle a entretenue pendant des siècles. Il demande la fin de l’alliance entre la France et l’Arabie Saoudite.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur les filières mafieuses d’immigration clandestine

filières mafieuses d'immigrationM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les filières mafieuses qui assurent l’immigration clandestine en France et en Europe. 230 filières d’immigration criminelle ont été démantelées en France en 2013. Ces chiffres ont augmenté de 30 % en deux ans. Les gains des filières mafieuses sont colossaux et croissent chaque année. Or, par une intervention timide et limitée, la France devient complice de cette nouvelle forme d’esclavage moderne. La France participe au trafic au sens où elle assure la dernière étape du transport et ce qui suit. Ce n’est pourtant pas de la solidarité que de les accueillir parce que la France n’en a plus les moyens financiers, politiques, sociaux. Les statistiques d’exaspération des Français sont équivoques : « Dans un sondage Ipsos paru en janvier 2014, environ 70 % des Français estimaient qu’il y avait trop d’étrangers en France. Selon le rapport rendu public le 4 avril 2014 de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH), ils seraient même 74 % à considérer qu’« Continuer la lecture

Sur nos relations avec la Turquie

TurquieM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur nos relations avec la Turquie. Dans la marche républicaine à Paris, qui a succédé aux massacres perpétrés par les islamistes, le 11 janvier 2015, était présent le premier ministre de la Turquie. Il a manifesté pour exprimer sa solidarité envers les Français victimes du terrorisme et les musulmans vivants en France. Toutefois, ce n’est pas pour la liberté de la presse parce qu’il exerce une véritable répression des libertés en Turquie. D’autre part, sa politique de soutien et de financement des islamistes, les djihadistes de l’État Islamique, dans le Kurdistan remet en cause nos relations diplomatiques. En effet, la Turquie a accepté l’installation de l’État-major de l’armée syrienne libre, celle des Continuer la lecture

Sur la disparition des filières de viandes françaises à cause du libre échange avec les USA

viandes françaisesM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur le danger de la disparition d’une partie des filières de viande bovine française à cause des accords de libre-échange avec l’Amérique. Les accords de libre-échange avec les États-unis (TAFTA ou TTIP) et avec le Canada (CETA) et l’Union européenne imposent un quota d’importation de viandes bovines nord-américaines avec un droit de douane nul estimé à 200 000 tonnes minimum. Cette concurrence subite et à des prix inférieurs à ceux européens causera la mort d’une partie de cette profession. Par exemple, en ce qui concerne des morceaux nobles, les États-unis produiraient 200 000 tonnes d’aloyau (pièces nobles) alors que le marché européen ne peut en produire que 400 000. Ces accords tueront ces professions de l’agriculture déjà très fragiles. D’autre part, ces accords introduisent la suprématie des prix américains sur les prix européens. Le prix payé à l’éleveur sera diminué de 9,60 %, ce qui représente une diminution de 40 % Continuer la lecture

Sur les pratiques de l’État Islamique vis-à-vis des 4 000 femmes Yézidis

YézidisM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée des droits des femmes sur les pratiques de l’État Islamique vis-à-vis des 4 000 femmes Yézidis enlevées, violées et réduites en esclavage par les djihadistes. Dans la région du Sinjar au nord-est de l’Irak, les populations yézidis ont été massacrées, hommes et enfants assassinés. 4 000 femmes yézidis servent d’esclaves sexuelles aux hommes de Daech, violées, vendues comme du bétail. Il s’étonne du silence assourdissant du Gouvernement français vis-à-vis de ce crime contre l’humanité. Il lui demande d’intervenir sur ce dossier atterrant.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur les pratiques de l’État Islamique vis-à-vis des 4 000 femmes Yézidis

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée des droits des femmes sur les pratiques de l’État Islamique vis-à-vis des 4 000 femmes Yézidis enlevées, violées et réduites en esclavage par les djihadistes. Dans la région du Sinjar au nord-est de l’Irak, les populations yézidis ont été massacrées, hommes et enfants assassinés. 4 000 femmes yézidis servent d’esclaves sexuelles aux hommes de Daech, violées, vendues comme du bétail. Il s’étonne du silence assourdissant du Gouvernement français vis-à-vis de ce crime contre l’humanité. Il lui demande d’intervenir sur ce dossier atterrant.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur la surveillance et le contrôle des djihadistes français

djihadistes françaisM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la surveillance et le contrôle des djihadistes français. En effet le parquet a récemment confirmé l’implication d’un Français dans l’exécution de prisonniers syriens et d’un otage américain. Plus de 900 Français sont impliqués dans le djihad en Irak et en Syrie. Pour prétendre réagir à cette situation alarmante, le Gouvernement a proposé une loi censée renforcer la lutte contre le terrorisme. Or l’un des objectifs de ce texte est d’empêcher les djihadistes de quitter notre territoire : cela revient à les inciter à commettre des actes terroristes dans notre propre pays. Pour surveiller ces derniers, il faudrait au moins 3 000 hommes formés à ce travail, ce qui est aujourd’hui totalement irréaliste sur les plans des moyens disponibles. Il lui demande quels sont les moyens qu’il compte mettre en place en matière de surveillance des djihadistes afin d’assurer la sécurité des Français dans leur propre pays.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur la persécution des chrétiens au Pakistan

PakistanM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur la persécution des chrétiens qui se développe entre autres pays au Pakistan. À Kot Radha Kishan, dans une ville voisine de Lahore, un couple de chrétiens a été battu à mort avant d’être brûlé dans le four à briques de l’entreprise dans laquelle ils travaillaient. Actuellement un chrétien est assassiné dans le monde toutes les cinq minutes sans que les tenants de la conscience universelle, si prompts à s’émouvoir, ne s’en inquiètent. Il lui demande quelles mesures compte prendre la France afin que s’arrêtent ces persécutions qui se développent avec la complicité du gouvernement pakistanais.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur ce que révèle la décapitation d’Hervé Gourdel

Hervé GourdelM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur ce que révèle la décapitation d’Hervé Gourdel sur la réalité de l’islam radical. En effet après l’émotion soulevée par cette atrocité, les discours lénifiants sur le pluralisme de l’islam se sont multipliés. Or s’il est certain que tous les musulmans ne sont pas islamistes, encore faudrait-il que le Gouvernement comprenne que l’islam radical mène systématiquement au terrorisme. Lorsque le Gouvernement acceptera enfin la réalité selon laquelle les terroristes islamistes commettent leurs attentats au nom d’un islam radical, le rapport explosif de M. le député Guillaume Larrivé à propos de l’islamisation des détenus en France ne pourra que l’horrifier. Selon ce rapport intitulé « pour un plan d’action anti-radicalisation islamiste en prison », 60 % de la population carcérale en France, soit 40 000 détenus, peuvent être considérés comme de culture ou Continuer la lecture

Sur l’exil des Français fortunés vers l’étranger

Français fortunésM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget, sur l’exil des Français fortunés vers l’étranger. Le Gouvernement a lancé une véritable campagne de diabolisation visant les Français qualifiés de « non patriotes » lorsqu’ils partent à l’étranger pour fuir l’insupportable augmentation de la pression fiscale. La principale victime de cette propagande gouvernementale est Gérard Depardieu, qui a opté pour un exil fiscal en 2012 avant d’obtenir la nationalité russe en 2013. La commission d’enquête parlementaire sur ce sujet vient de rendre ses conclusions : celles-ci sont très discordantes, chacun y trouvant ce qu’il y cherchait. Cela étant les chiffres ministériels sont tout de même indicatifs : de 1,427 millions en 2008, les Français de l’étranger sont passés à 1,643 millions, soit 30 % de plus en 10 ans, 50 % de plus en 20 ans. Quant aux Français soumis à l’ISF, 34 524 sont partis en 2012. De la même façon Continuer la lecture