Sur la dévaluation du baccalauréat

bompardM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur les pressions faites sur les correcteurs du baccalauréat qui ont été, avec insistance, incités à l’indulgence. Dévaluer la valeur d’un examen, si cela améliore les statistiques, est un handicap sévère pour ceux qui obtiennent un diplôme dévalué. Si le niveau n’est pas atteint, la sanction surviendra plus tard, lors des épreuves en facultés ou en grandes écoles, à moins que les mêmes consignes d’indulgence ne Continuer la lecture

ur les mises à disposition de personnels aux fédérations sportives

bompardM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative sur les mises à disposition de personnels aux fédérations sportives. Selon la Cour des comptes, l’État mettrait à disposition de la Fédération française d’athlétisme 99 conseillers techniques, ce nombre monte à 77 pour la Fédération française de football, 71 pour la Fédération française de basketball et 52 pour la Fédération française de rugby. Alors que ces fédérations ont des ressources propres grâces aux cotisations des sportifs et des subventions de diverses collectivités, la Cour estime à 200 millions d’euros l’aide supplémentaire ainsi allouée par l’État. Il lui demande donc si ces aides sont appelées à perdurer.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée nationale.

Pour l’adaptation du bac au marché du travail

bompard bacM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur les résultats du bac. Les résultats pourraient être un critère d’analyse de la situation de l’éducation nationale et à ce critère là tout fonctionnait correctement puisque les résultats du bac se sont encore améliorer en 2013. Le journal Le Monde dit même qu’il devient « de plus en plus difficile d’échouer au bac […] ». Cependant les circulaires aux correcteurs invitant à la mansuétude dans les notations peuvent ternir cette analyse. Mais le fond du problème est totalement ailleurs, les diplômes obtenus par les étudiants ne servent qu’à pointer au chômage ou, quand ces jeunes diplômés ont la chance de travailler un peu, de pointer ensuite au RSA. En France Continuer la lecture

Sur l’explosion des normes en matière d’équipement sportif

équipement sportifM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative sur les normes en matière d’équipement sportif. En matière sportive, les normes sont aussi erratiques et insupportables qu’en de nombreux autres domaines. Il est par contre particulièrement insupportable que la compétence normative ait été déléguée aux fédérations sportives. Aux errements normatifs de l’Europe, de l’État les municipalités sont soumises aussi aux fluctuations normatives des fédérations sportives. Par exemple, en basket, le panier à 3 points tiré naguère à 3,25 m sera bientôt à 3,75 m, ce qui va entraîner des modifications très onéreuses des parquets. De plus l’absence d’harmonisation entre les fédérations des différents sports complique l’utilisation polyvalente d’un gymnase. Face à ces errements incompatibles avec les besoins d’économie des collectivités locales, il lui demande d’enlever du code des sports les deux articles qui confèrent aux fédérations sportives des prérogatives de puissance publique contraignant plus encore les collectivités locales.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée nationale.

Sur l’école française

école bompardM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur l’école de la République. L’école française va mal en se plaçant à la 29e place sur 45 pays ; de plus, de 2007 à 2011 la proportion d’élèves en difficulté est passée de 10 % à 21 %. En 20 ans le nombre total d’élève a baissé de 560 000 alors que dans le même temps le nombre d’enseignant a augmenté de 35 000. Les solutions passent par moins de bureaucratie, plus de liberté, plus d’autonomie et de concurrence. Observons les réformes qui marchent dans les pays étrangers ; en Suède il existe un chèque éducation qui suit l’élève (que celui-ci aille dans le public ou dans le Continuer la lecture

Pour la promotion de la pêche française

pêcheM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sur la pêche. La France n’exploite pas complètement ses quotas de pêche. En effet, 40 000 tonnes ne sont pas collecté par manque de bateaux dont nombre avait été déchiré il y a une vingtaine d’année sous la pression de l’Union européenne. La pêche française n’assure donc que 15 % de notre consommation ce qui entraîne un déficit de 3,5 milliard d’euros à notre balance commerciale. Ce manque à gagner représente aussi une réserve de 170 000 emplois dans l’hypothèse où nous assurions notre autosuffisance en matière de pêche. Les freins au simple maintien de ce secteur et à son développement sont connus puisque ce sont les mêmes que les freins au maintien et au développement de notre économie toute Continuer la lecture

Pour l’élargissement du numerus clausus

numerus claususM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l’évolution du nombre de médecins en France. L’actualité fait état d’un déficit considérable de chirurgiens, de médecins et d’infirmières en France. À tel point que des régions entières tendent à devenir des déserts médicaux. Le numerus clausus d’étudiants en médecine est un des éléments qui explique ce manque de personnel qualifié. De plus, la fiscalité française entraîne une expatriation des médecins français, l’arrivée de nouveaux médecins étrangers ne constituant pas une solution satisfaisante. Il lui demande s’il n’existe pas une nécessité vitale à augmenter le numerus clausus pour que la France ait, de nouveau, le meilleur système de santé du monde.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Contre l’exil des jeunes diplômés

jeunes diplômésM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre du redressement productif sur le devenir de nos jeunes diplômés. Selon un sondage 27 % des jeunes diplômés français en recherche d’emplois estiment que leur avenir professionnel se situe hors du pays contre 13 % il y a un an. Selon un autre sondage 50 % des 18-24 ans envisageraient de quitter la France pour vivre dans un autre pays. La France, pays d’immigration pour les sans-qualifications du monde entier, devient un pays d’émigration pour les étudiants les plus qualifiés. Il lui demande ce qu’il compte faire pour que les jeunes diplômés français puissent travailler dans leur pays.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Contre la théorie du genre

théorie du genreM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur les risques que représente la théorie du genre. La théorie du genre envisage l’homme comme étant la résultante d’une pression sociétale indépendamment de son sexe génétique. Depuis vingt ans, cette théorie est appliquée en Europe du nord sans pour autant donner de résultats flagrants en matière de parité. Par exemple la féminisation est toujours très variable selon les emplois. La théorie du genre est d’ailleurs défendue exclusivement par des théoriciens, sociologues, philosophes, psychologues, alors que les biologistes ou les généticiens eux montrent bien que des différences entre hommes et femmes existent dans leur développement. Il lui demande donc s’il ne serait pas judicieux que le Gouvernement condamne cette théorie.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Contre l’apprentissage du gender au primaire

assembleeM. Jacques Bompard interroge M. le ministre de l’éducation nationale sur l’enseignement dit du gender à l’école. L’enseignement est là pour instruire les enfants et non pour les éduquer, l’éducation étant d’abord de la responsabilité des parents. Cette déresponsabilisation des parents les conduit à croire que l’école éduquera leurs enfants. La volonté de l’État d’éduquer son peuple est une caractéristique du totalitarisme. Il Continuer la lecture