Sur l’apprentissage de la lecture à l’école primaire

lectureM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur l’apprentissage de la lecture à l’école primaire. Trois chercheurs ont étudié le temps réellement consacré aux apprentissages fondamentaux à l’école. Les résultats sont sans appels. Le temps quotidien consacré en classe de CP à la lecture est de 7 minutes ce qui est bien tout à fait insuffisant. Par ailleurs, selon cette enquête « le caractère factice de certaines occupations qui meublent le temps scolaire sans profit réel » nuit aux apprentissages fondamentaux et les embauches de 60 000 enseignants n’apporteront rien. La réforme des rythmes scolaires « telle qu’elle est mise en place Continuer la lecture

Sur les violences contre Béatrice Bourges lors de la Queer week

M. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche au sujet les violences qui ont été faites à l’encontre de Béatrice Bourges lors de la queer week à Science po Paris. Choqués par la tenue de cette manifestation en raison des films pornographiques « queer » qui étaient diffusées dans les amphithéâtres, des photos de « partouzes » exposées dans les halls d’entrée, des conférences par des militants LGBTIQ et des ateliers de travestissement dans les salles de classe…, quelques étudiants de Sciences po avaient invité Béatrice Bourges à participer au colloque « Alliances émancipatrices au-delà du queer » qui avait lieu le 28 mars 2014. Celle-ci s’y est rendue Continuer la lecture

Sur les conférences et des activités durant la queer week à Science po

M. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la teneur des conférences et des activités qui se sont tenues durant la queer week à Science po à la fin du mois de mars 2014. Il s’agissait non pas, durant ces journées, de porter un regard objectif sur des questions de société, mais plutôt d’une opération de propagande menée par des groupes LGBTI en faveur de leur mode de vie et de l’idéologie de genre qui nie les différences entre les hommes et les femmes au mépris du bon sens et de la science. Ces étudiants rapportent que les participants à cette semaine étaient animés par un farouche esprit anti-chrétien. Ceux-ci en veulent pour preuve le rituel Continuer la lecture

Sur le renvoi de deux lycéens

sur le renvoi de deux lycéensM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur le renvoi de deux lycéens suite à l’exécution d’un geste malheureux en pleine polémique autour de l’humoriste Dieudonné. L’Éducation nationale a l’air plus encline à faire expulser des lycéens, qui manifestement n’avaient pas les mêmes idées que leur professeur et que certains de leurs camarades, que de s’assurer de la réussite scolaire de ceux-ci. Il est fort regrettable que la France, pays des droits de l’Homme, se préoccupe de ces peccadilles, qui, non seulement, ne méritent pas toute l’attention qu’on leur accorde mais aussi participent à la liberté d’expression, droit constitutionnel consacré par la déclaration universelle des droits de l’homme en ses articles 18 et 19 et la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme en son article 10. La France est le troisième pays le plus condamné par la Cour européenne des droits de l’homme en matière de liberté d’expression, devant la Russie. Il lui demande ce qu’il compte faire pour que l’école redevienne un lieu de promotion de la diversité intellectuelle et donc de la liberté d’expression et non un outil de formatage des esprits au service du Gouvernement en place.
Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Sur la très laxiste « interdiction de moins de 12 ans »

interdiction de moins de 12 ansM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur l’obtention d’une « interdiction de moins de 12 ans » pour La vie d’Adèle, Le loup de Wall street ou encore Nymphomaniac. En effet, La vie d’Adèle a été interdit au moins de 17 ans aux États-unis en tant que film à caractère sexuel explicite, voire même complètement prohibé dans certains états comme l’Idaho. L’Italie l’a interdit aux moins de 14 ans, la Hollande et la Lettonie aux moins de 16 ans, la Hongrie et la Pologne aux moins de 18 ans tout comme le Royaume-uni. Pour ce qui est de Nymphomaniac, le film a flirté avec la mention « film à caractère pornographique ». Quant au Loup de Wall Street, le film a subi la mention NC 17 décernée par la Motion pictures association of America, mention qui interdit à toutes les personnes de moins de 17 ans d’aller voir le film si elles ne sont pas accompagnées. Là aussi, le film a failli faire l’objet d’une censure absolue pour les moins 17 ans. On ne peut que s’étonner du traitement laxiste dont ces films subversifs (scènes de sexe non simulées, drogue, vulgarité outrancière), font l’objet de la part des institutions chargées de décerner les mentions d’interdiction. Il lui demande ce qu’elle compte faire pour renforcer le contrôle sur les films incitant à la débauche au nom de la protection des enfants et du devoir de l’État d’assurer l’ordre public.
Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Sur l’alimentation dans les cantines scolaires

l'alimentation dans les cantines scolairesM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur l’alimentation dans les cantines scolaires. Les professionnels de la filière porcine française (INAPORC) sont inquiets de l’exclusion de plus en plus fréquente de la viande de porc et de ses dérivés dans les menus des cantines scolaires françaises. Ils arguent que le goût se forme dès l’enfance et ils s’inquiètent du fait que de plus en plus de jeunes n’aient pas la chance de découvrir la qualité de leurs produits. Ils évoquent bien sûr les conséquences économiques pour la France de ce phénomène qui est le résultat du développement d’un communautarisme de plus en plus agressif et tout à fait à l’opposé de l’esprit républicain français. Il lui demande ce qu’il compte faire pour que cette dérive cesse totalement.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Sur le recrutement des nouveaux enseignants

nouveaux enseignantsM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur le recrutement des nouveaux enseignants. La presse affirme que suite au manque de candidats aux concours de recrutement des enseignants, les académies abaisseraient la note d’admissibilité. Certains seraient ainsi recrutés avec une moyenne de 4/20 dans l’académie de Créteil, de 4,5/20 à Versailles, de 5/20 à Paris et de 7/20 à Strasbourg. Il lui demande si ces informations sont exactes et dans ce cas, s’il pense que la qualité de l’enseignement en sera améliorée.

Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée.

Contre le pédagogisme qui détruit l’éducation nationale

pédagogismeM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur la baisse constante et inquiétante du niveau scolaire français. En effet, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dans son Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a classé la France à la 25e place sur un échantillon de 65 pays. Ce classement est très inquiétant mais pas surprenant en effet, cette chute constante de niveau est la résultante de la théorie « pédagogiste » qui ne veut plus transmettre le savoir. Il est également évident que cette chute de niveau n’est pas due à une insuffisance de moyen puisque le budget du ministère de l’éducation nationale représente la première dépense de l’État. C’est donc bien le pédagogisme et la mauvaise affectation des moyens qui constituent la baisse de culture, de connaissance et d’instruction des élèves français. Continuer la lecture

Sur la gestion du ministère de l’éducation nationale

éducation nationaleM. Jacques Bompard interroge M. le ministre de l’éducation nationale sur les coûts de gestion de son ministère. La France, l’Allemagne, et le Royaume-uni comptent le même nombre d’élèves, soit 10,5 millions. Malgré cela, le Royaume-uni et l’Allemagne dépensent annuellement 30 milliards de moins que la France pour les premier et second degrés. La masse salariale est de 10 milliards plus élevées en France, qui compte 126 000 professeurs de plus qu’en Allemagne et 300 000 de plus qu’au Royaume-uni. La France compte aussi 220 000 personnels non enseignants dans l’éducation nationale alors que l’Allemagne n’en a que 87 000 et le Royaume-uni, 100 000. La France compte 49 000 établissements publics (premier et second degrés), l’Allemagne 32 800 et le Royaume-uni 30 000. Il lui demande, Continuer la lecture

Sur la sélection par tirage au sort des étudiants

bompardM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le remplacement des examens par le tirage au sort des candidats devant se faire inscrire dans certaines facultés. Le vice-président d’un syndicat étudiant dénonce le fait que, pour leur sélection, de plus en plus d’universités utilisent le tirage au sort. C’est par exemple le cas en science et techniques des activités physiques et sportives à Montpellier 1. C’est aussi le cas de l’université Paul-Velay à Montpellier 3. Il lui demande si la philosophie de l’anti-sélection est une bonne attitude d’apprentissage de la vie.
Cliquer ici pour lire la question sur le site de l’Assemblée Nationale.