Education Nationale : le nivellement par le bas continue !

Jacques Bomparda interrogé le Ministre de l’Education Nationale sur le bilan désastreux de l’Education Nationale. « Une enquête belge de l’année 2016, menée auprès de 2 507 élèves, a présenté le bilan désastreux de la pédagogie française, indiquant que près de 30 % d’élèves étaient incapables de rédiger un écrit lisible en fin de CP. Au lieu d’instruire les élèves, le système français les éduque de façon inquiétante et négligente, en ne leur faisant pas bénéficier d’un enseignement rigoureux sur les fondements linguistiques nécessaires », a-t-il souligné.

QST-AN-14-103348QE-page-001

Retrouver la question écrite de Jacques Bompard.

 

 

Pour l’Education Nationale, lire des passages de la Bible est un motif de suspension des professeurs !

Jacques Bompard a interrogé le Ministre de l’Education Nationale sur la suspension d’un professeur des écoles dont la seule faute a été de lire des passages de la Bible à ses élèves. « Alors que les écoles islamiques, faisant ouvertement appel au prosélytisme religieux (voir le cas de l’école Al-Badr à Toulouse) prolifèrent, alors que la déscolarisation, vraisemblablement suivant cette perspective, des élèves a augmenté de 36 % en trois ans, comment expliquer qu’un professeur des écoles n’ayant fait que lire des passages de la Bible soit ainsi suspendu de ses fonctions ? », a–t-il demandé.

Retrouver le texte de la question.

QST-AN-14-103232QE-page-001

Les lacunes des réformes de l’Éducation Nationale

Jacques Bompard a interrogé le Ministre de l’Éducation Nationale sur les réformes successives mises en place au sein de son Ministère. «  En un an, 7% du PIB ont été insufflés dans le budget de l’Éducation Nationale. Parallèlement, entre 1987 et 2016, on constate une augmentation de 70% de fautes d’orthographe sur la même dictée« , a-t-il souligné.

Retrouvez le texte de la question écrite de Jacques Bompard.

QST-AN-14-102419QE-page-001

Les études « queer » : Jacques Bompard interroge le ministre de l’Éducation !

Dans sa dernière question écrite au gouvernement, Jacques Bompard interpelle le ministre de l’Education, Madame Najat Vallaud-Belkacem sur le développement des études concernant le mouvement Queer : « Définissant une orientation sexuelle, qui revendique son absence de marqueurs sexuels identifiés (transgenre), le mouvement Queer constitue un groupe militant pour la reconnaissance de leur non affiliation à un sexe précis », a-t-il souligné. C’est pourquoi le député de Vaucluse lui demande s’il a l’intention de mettre un terme à l’entretien de cette pédagogie militante, qui portera bientôt sur les bancs des universités des théories aussi absconses que l’étude du mouvement Queer.

qe-queer

Sur l’augmentation des difficultés de lecture chez les jeunes

difficultés de lectureM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur l’augmentation des difficultés de lecture chez les jeunes. Selon la direction des études statistiques du ministère de l’éducation, la part des jeunes en grande difficulté de lecture a augmenté en 2015. Cette étude se fonde notamment sur les évaluations réalisées à l’occasion de la journée défense et citoyenneté, imposé à tous jeunes recensés de 16 à 25 ans. Parmi les 770 000 jeunes concernés, 9,9 % présentent des capacités de lecture très faibles, certains se rapprochant même de l’illettrisme. Ils étaient seulement 9,6 % en 2014. La part des lecteurs médiocres a elle aussi augmenté entre 2014 et 2015 passant de 8,6 % à 9,4 %, ce qui constitue une hausse non négligeable. Mis à part le lien logique entre niveau d’étude et difficultés de lecture, cette étude met en lumière des disparités géographiques et socio-économiques fortes. En Île- Continuer la lecture

Sur l’intervention des intervenants bénévoles pour l’encadrement des séances de natation scolaire

intervenants bénévolesM. Jacques Bompard interroge M. le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports sur l’intervention des intervenants bénévoles pour l’encadrement des séances de natation scolaire. En effet la délivrance d’un agrément pour les intervenants qualifiés encadrant les séances de natation scolaire devant réviser leur diplôme tous les cinq ans et se déclarer auprès des services déconcentrés de l’État est prévue par la circulaire n° 2011-090 du 7 juillet 2011. Or cette délivrance soulève de nombreux dysfonctionnements et d’incompréhensions de la part des maîtres-nageurs dont les compétences professionnelles sont cependant largement reconnues mais qui sont concurrencés par des bénévoles s’improvisant maîtres-nageurs. Cette situation doit cesser, c’est pourquoi il lui demande ce qu’il compte faire pour assurer la protection des enfants encadrés par des intervenants bénévoles agréés ainsi que ce qu’il compte faire pour fluidifier l’intervention des professionnels agréés.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministère.

Sur la médiocrité de l’école publique

école publiqueM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la médiocrité de l’école publique et la rivalité sans fondement exercée par l’État vis-à-vis des écoles privées. Le rapport Pisa de 2013 dénonçait une école publique délabrée ; la ghettoïsation et la réforme des rythmes scolaires ne contribuent pas à valoriser cette école. Ce que le rapport Pisa dénonçait dans l’école publique, l’école privée semble mieux le valoriser : par un meilleur environnement socio-économique, un apprentissage des savoirs fondamentaux, des classes à effectif réduit, un taux d’absentéisme des professeurs moins élevé que dans le public, une discipline plus stricte. Pourtant l’État continue de condamner l’école privée, par des scandales idéologiques (comme celui au printemps 2014 qui accusait un établissement privé du 16e arrondissement de Paris d’être de connivence avec l’Opus dei parce qu’Alliance Vita avait été invitée à participer à une réflexion sur l’avortement), alors Continuer la lecture

Sur la réduction du budget imposé à l’enseignement supérieur

enseignement supérieurM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la lourde réduction du budget imposé à l’enseignement supérieur. En effet, la conférence des présidents d’université s’inquiète légitimement d’une série d’amendements proposés par le Gouvernement qui réduirait de 70 millions d’euros le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette réduction est d’autant plus incompréhensible que le Gouvernement fait largement savoir qu’il a augmenté le budget de l’éducation nationale, mais manifestement au détriment de celui de l’enseignement supérieur. Pourtant, l’enseignement supérieur et la recherche, alors qu’ils sont malheureusement très mal protégés en France, restent des vecteurs de croissance économiques et scientifiques indéniables et promeuvent mondialement le génie français. Il lui demande donc de revenir sur ces amendements dangereux.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur le recrutement de contractuels comme professeurs des écoles

professeurs des écolesM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le recrutement de contractuels comme professeurs des écoles. L’académie de Créteil a ouvert 1 540 postes sur les 24 735 postes au concours de recrutement des enseignants de premier et second degrés avec un objectif de haut niveau de recrutement. Il s’agit de faire face à la pénurie d’enseignants. En effet, selon la direction de l’éducation, de l’emploi, du travail et des affaires sociales de l’OCDE, la profession d’enseignant est menacée par le vieillissement, la faiblesse des rémunérations et la complexité croissante des compétences requises pour l’exercer. Les décideurs publics sont confrontés à un défi de taille : ils doivent s’assurer qu’il y aura à l’avenir suffisamment d’enseignants qualifiés pour tous les enfants scolarisés. Le Gouvernement a alors décidé d’équilibrer l’offre et la demande en abaissant le niveau de qualification exigé des enseignants. C’est ainsi que, Continuer la lecture

Sur la schizophrénie du gouvernement entre la parité et l’idéologie du genre

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la confusion malsaine opérée par le Gouvernement entre la mixité des sexes et l’identité de genre. En effet, la lettre n° 30 de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse développe largement le rôle positif de la mixité dans la protection judiciaire de la jeunesse : l’impact de la mixité fille-garçon serait très positif en termes de socialisation et de dynamique de groupe ; la présence de filles permettrait notamment d’apaiser le climat et d’ouvrir la discussion. Toutefois, il apparaît simultanément dans ce document de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse que la déconstruction des « stéréotypes de genre » est une mission attribuée aux équipes éducatives chargées de l’insertion des mineurs. Alors que le Gouvernement n’a de cesse de mettre en oeuvre la théorie du genre dans les écoles de la République, on ne peut que se féliciter de la reconnaissance par les spécialistes de l’insertion des mineurs en difficulté des bénéfices de la mixité fille-garçon. Il est évident que l’expérience de cette altérité est Continuer la lecture