Grande-Synthe : un nouvel exemple de la mauvaise gestion des camps de « migrants »

Jacques Bompard a interrogé le Ministre de l’Intérieur sur la gestion des camps de « migrants » à travers la France. Il a dénoncé l’importation de conflits ethniques sur le territoire français et demandé au Ministre comment il « comptait endiguer ces campements dramatiques, tant pour les habitants des quartiers que pour les personnes qui y demeurent ».

QST-AN-14-103871QE-page-001

Les actes christianophobes ont augmenté de 245 % entre 2008 et 2016 !

Jacques Bompard a interrogé le Ministre de l’Intérieur sur la hausse des actes christianophobes en France. « Les actes christianophobes ont augmenté de 17,4 % entre 2015 et 2016 et de 245 % entre 2008 et 2016, alors que le nombre d’actes antimusulmans a baissé de 58 % entre 2015 et 2016 » a souligné le député.

Retrouvez la question écrite de Jacques Bompard.

QST-AN-14-102576QE-page-001

 

 

 

 

 

 

 

QST-AN-14-102576QE-page-002

L’Etat doit garantir la sécurité des personnels hospitaliers

Jacques Bompard a déposé une question écrite au Gouvernement, lui demandant de garantir la sécurité des personnels hospitaliers. « Un hospitalier est victime d’une agression toutes les 30 minutes en France. Parmi les victimes, les aides-soignants et les infirmiers sont les premiers touchés puisqu’ils représentent respectivement 46% et 45% des personnels agressés en 2014 », a-t-il déclaré.

Retrouver le texte de la question :

qst-an-14-101415qe-page-001

Budget aux services de renseignements

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de la défense sur la nécessité d’augmenter le budget alloué aux services de renseignements et à la nécessité d’accélérer et renforcer la coopération entre ces services, les industriels et start-up du secteur. Les attentats de janvier et novembre 2015, puis ceux de Bruxelles en 2016 ont rappelé aux Français que tous les pays pouvaient être touchés par des attaques terroristes à l’impact plus large que les seuls pays du Moyen-Orient et de l’Afrique. En France, confrontés à la menace, les services de renseignements usent de tous les moyens financiers, techniques et humains dont ils disposent pour lutter. Source de renseignement inestimable, les outils de communications constituent un défi pour les agents. En effet, face à un monde de plus en plus numérisé, la gestion de l’information est devenue stratégique. Ainsi, il est nécessaire que les services de renseignements soient dotés d’équipements à la pointe de la technologie afin de pouvoir traiter la masse d’informations qu’ils reçoivent. Sur le plan industriel, il est Lire la suite

Sur le contrôle technique

contrôles techniquesM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur le mauvais état de fonctionnement du système de contrôle technique. Aujourd’hui, les Français ont l’obligation légale d’effectuer un contrôle technique pour des véhicules de plus de 3,5 tonnes dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de leur véhicule puis tous les deux ans par la suite. Ce contrôle technique, nécessaire pour certains véhicules et non pour d’autres, représente un coût important pour les Français. D’autant plus qu’il peut être accompagné d’une contre-visite dans les deux mois suivant le contrôle technique initial, elle aussi payante. Il l’interroge sur la pertinence du cadre légal encadrant le contrôle technique. En effet l’ancienneté du véhicule est déterminée en fonction de son âge et non de son kilométrage. Un véhicule plus âgé mais ayant un kilométrage bien moins important sera en meilleur état de fonctionner qu’un véhicule plus récent mais dont le kilométrage est bien plus élevé. Le Lire la suite

Sur l’explosion de la mortalité routière

mortalité routièreM. Jacques Bompard interroge M. le ministre de l’intérieur sur l’augmentation massive de la mortalité routière depuis ces deux dernières années en France et sur l’inefficience des mesures censées pallier cette hausse pour répondre à l’objectif fixé en 2012 « moins de 2 000 victimes en 2020 ». L’augmentation de la mortalité routière sur deux années consécutives est surprenante ; une telle hausse n’a pas été observée depuis 1979 : avec une croissance de 3,6 % en 2014 et 2,4 % en 2015, c’est plus de 3 464 personnes qui ont perdu la vie sur les routes de France en 2015 – soit 80 décès supplémentaires par rapport à 2014. L’objectif fixé par le Gouvernement est loin d’être atteint. En effet, si cet objectif avait été respecté, c’est plus de 900 vies qui auraient été épargnées. Les automobilistes comptent parmi les plus touchés, avec une hausse de 8 % de décès par rapport aux dernières années. L’analyse des chiffres du mois de janvier et février 2016 sont encore plus pessimistes, avec une hausse de 8,4 % du nombre de tués par rapport aumois de février 2015. Pire encore : c’est 24 % de plus que le mois de Lire la suite

Sur le contrôle des flux migratoires à Mayotte

MayotteM. Jacques Bompard appelle l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur le contrôle des flux migratoires dans l’île de Mayotte. Le 101e département français connaît à l’heure actuelle un nombre d’immigrés alarmant, tant pour la sécurité physique que sanitaire de ses habitants. Avec une multiplication par quatre ou cinq en quarante ans, la population de Mayotte comporte un taux de près de 52 % d’individus d’origine étrangère. De 2014 à 2015, le nombre d’agressions a doublé et les forces de l’ordre sont débordées tant par la hausse de la criminalité que par le manque d’effectifs – 280 gendarmes (!). Une violence due à une immigration mal régulée, une absence de contrôle que prouve l’inexistence totale de structures associatives ou de centres destinés à la réception de ces populations. Pour autant, souhaiter leur établissement contribuerait à alimenter une dialectique hypocrite ; car, à Mayotte, Lire la suite

La fusillade du camp de Grande-Synthe

Grande-SyntheM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la dégradation de la situation des camps d’immigrés en France. Le mardi 26 janvier 2016 a éclaté une fusillade au sein du camp de Grande-Synthe, aux portes de Dunkerque. Le bilan de la rixe fait état de cinq blessés, trois par balles et deux autres à l’arme blanche. Ce camp d’immigrés regroupe 2 500 personnes, dont 95 % de Kurdes. Comment alors s’étonner de la situation lorsque l’on constate l’état de ce camp situé sur un terrain boisé et marécageux rendant difficile, voire impossible, l’action des forces de l’ordre : une équipe du Raid, une brigade de gendarmerie mobile, un escadron de CRS et deux équipes cynophiles : il n’en a pas fallu moins pour opérer une perquisition dans le camp de Grande-Synthe. Des armes ont été retrouvées, confirmant le problème sécuritaire que représentent les immigrés et qui inquiète les Français depuis des mois. La « jungle de Calais », « le camp de la honte » portent ces noms pour une raison. Ils Lire la suite

Sur la profonde lassitude des forces de l’ordre

forces de l'ordreM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la profonde lassitude des forces de l’ordre. Il faut sans plus attendre prendre cette situation à bras le corps. Malgré le cri d’alarme du 14 octobre 2015, aucune amélioration n’est réellement perceptible. La simplification de la procédure pénale promettait pourtant des résultats avantageux : simplifier la garde à vue, la pose de scellés judiciaires ou l’accès aux données d’enquête auraient permis une réelle amélioration du travail judiciaire. La promulgation de l’état d’urgence et le succès des perquisitions ont montré tout l’intérêt qu’il y avait à s’appuyer sur les policiers dont le travail est marqué par un professionnalisme poussé. Il faut cesser le laxisme judiciaire. Comme l’a souligné le chef du Gouvernement, la France est en guerre. Il faut nous doter des moyens de riposte efficaces, contre un ennemi désigné : le djihadisme international. En même temps que le nécessaire allongement de la procédure pénale, il convient de Lire la suite

Sur la sécurité des établissements pénitentiaires

établissements pénitentiairesM. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les mesures de sécurité à l’intérieur des établissements pénitentiaires à la suite de nombreuses saisies de drogues. Des images montrent un détenu de la prison des Baumettes, à Marseille, portant 400 grammes de cannabis dans son slip. Lundi 18 janvier 2016, devant cette même prison, une tentative apparente de réglement de compte a été déjouée. Les réglements de compte se multiplient aussi à l’intérieur des murs, au moyen notamment de couteaux introduits frauduleusement. De plus, un détenu de 32 ans, incarcéré en janvier 2013 à la prison de Réau, et condamné à trois mois de prison, n’avait pas réintégré sa cellule à la suite d’une permission de sortie. C’est de ce même établissement pénitentiaire de Seine-et-Marne que s’était également évadé, lui aussi à la suite d’une permission de sortie, le braqueur mortellement blessé en Seine-Saint-Denis le lundi 8 octobre 2015, lors d’échanges de coups de feu avec la police. Lire la suite