Excision : Jacques Bompard interpelle le Ministre de la Santé !

En France, ce sont près de 350 excisions qui sont pratiquées chaque année. Jacques Bompard a donc demandé au Ministre des Affaires de la Santé quelles dispositions il souhaitait prendre pour « bannir cette pratique dans une France dont les racines civilisationnelles exigent qu’elle soit éradiquée de son territoire ».

Vous retrouverez ci-dessous le texte de la question.

QST-AN-14-101942QE Excision-page-001

Un médicament sur dix contrefait ? Jacques Bompard interroge le gouvernement !

Jacques Bompard a interrogé Marisol Touraine sur la diffusion et la commercialisation sur le marché parallèle des médicaments contrefaits. Selon le National Institutes of Health, « un médicament sur dix serait aujourd’hui contrefait », a-t-il rappelé. « Chaque année, le marché de ces substances contrefaites génère de 200 milliards d’euros de dollars de profit selon M. Christian Tournié, adjoint pour les affaires européennes et pour la coopération internationale au sein de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique », continue-t-il. C’est pourquoi le député de Vaucluse a souhaité savoir quelles dispositions le gouvernement souhaitait mettre en œuvre pour pallier à cette situation désastreuse.

qst-an-14-99978qe-page-001

 

Sur l’augmentation du nombre d’euthanasies

euthanasieM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l’augmentation du nombre de victimes d’euthanasies dans certains pays de l’Union européenne. Le 12 mai 2016, était dévoilé le rapport de la fondation allemande dirigée par Eugen Brysh, qui dénonce l’augmentation de suicides assistés dans les pays du Benelux. Ces pays, où la pratique est désormais légale, ont vu leur nombre d’euthanasiés exploser ces dix dernières années. Entre 2006 et 2015, il a augmenté de 300 % aux Pays-Bas, tandis qu’il a quintuplé en Belgique. Respectivement 5 277 et 2 021 personnes sont venues trouver la mort dans ces pays, quand pour l’instant, une quinzaine de personne ont été euthanasiées au Luxembourg entre 2013 et 2014. Le Luxembourg, où la législation est moins laxiste, autorise l’euthanasie seulement en cas de situation médicale « sans issue ». La législation établirait donc une nouvelle norme, en banalisant une pratique immorale et dangereuse. En 2015, une jeune femme de 20 ans a été euthanasiée aux Pays-Bas. Cette jeune femme qui présentait des problèmes physiques et mentaux lourds, à la suite Lire la suite

Sur les prélèvements d’embryons

embryonsM. Jacques Bompard appelle l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les progrès des nouvelles méthodes émergentes qui remplaceraient à terme les prélèvements d’échantillons humains sur les embryons. Les organoïdes, cellules artificielles, sont en quelques sortes de mini-organes découverts par le prix Nobel de médecine Shinya Yamanaka et John Gurdon. Cellules pluripotentielles, elles ont la capacité d’opérer une transformation en n’importe quel genre de tissu du corps humain par le fait d’une stimulation adéquate. D’après Thomas Hartung, professeur à l’université américaine Johns-Hopkins de Baltimore « les organoïdes sont les cultures cellulaires du XXIème siècle. Ils peuvent nous en dire plus qu’une simple culture cellulaire in vitro en deux dimensions ». Il suffit Lire la suite

Sur le chaos engendré par les dernières réformes de la santé

santéM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le caractère parfaitement chaotique des dernières réformes de santé, votées ou mises en application. Il en va ainsi de l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 mis en application courant 2016. La généralisation des couvertures de santé et prévoyance concernera un socle minimal d’environ 4,5 millions de salariés. Les répercussions risquent d’être désastreuses. En effet, d’importantes pertes pour les mutuelles et les assureurs de santé sont à prévoir ; certaines entreprises de courtage pourraient perdre une grande part de leur clientèle non retraitée ; pour des PME ces pertes seraient irréparables mais il en va de même pour de grandes mutuelles (telle Air France) qui prévoient des pertes substantielles conduisant à de très fortes baisses de budget. Effectivement, les complémentaires prenant un caractère individuel, les couples mariés seront contraints de souscrire à deux complémentaires, affaiblissant leur ancienne mutuelle commune. Par ailleurs, cette Lire la suite

Sur la vente abusive de médicaments sans ordonnance

médicaments sans ordonnanceM. Jacques Bompard interroge Mme la secrétaire d’État, auprès de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée des droits des femmes sur la vente abusive de médicaments sans ordonnance, sur leur efficacité et sur les prix croissants de ceux-ci. Des enquêtes récentes démontrent que la moitié des médicaments les plus vendus en pharmacie sans ordonnance sont dangereux pour les consommateurs et certaines constatent une augmentation des prix. En effet, en cas de rhume, de maux de ventre, des troubles intestinaux, il est inutile d’aller courir à la pharmacie acheter un quelconque sirop ou comprimés contre la toux puisque « la plupart sont inefficaces, quand ils ne sont pas carrément à proscrire en raison d’un rapport bénéfice-risque défavorable en automédication ! » Une étude du magazine 60 millions de consommateurs, a évalué que Lire la suite

Sur les progrès concernant les cellules souches

cellules souchesM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les progrès récents de la recherche concernant les cellules souches. Les dernières avancées permettent désormais de cesser la manipulation sur des embryons humains. La France peut exercer une influence déterminante en faveur des règles bioéthiques trop souvent bafouées dans d’autres pays du monde. Nous nous devons de démontrer qu’une autre solution est possible. Ainsi, l’École polytechnique fédérale de Lausanne vient de révéler que ses chercheurs sont parvenus à « transformer des cellules adultes en cellules souches par une méthode de compression ». Le laboratoire de bio-ingénierie précise que cette découverte s’est faite dans le cadre de la production de cellules IPS, selon la méthode du professeur Yamanaka. La mise en culture des cellules matures dans un gel dense et rigide entraîne leur reprogrammation plus rapide (six à huit jours) sous l’effet de la pression en cellules souches. On obtient donc un matériel génétique non déterminé Lire la suite

Sur la consommation de cannabis

canabisM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la consommation adolescente de cannabis et les effets de celui-ci sur la formation du cerveau de nos enfants. Premier produit illicite consommé par le 15-34 ans, le cannabis n’en finit plus de produire ses dégâts. Alors que des études statistiques montrent la jeunesse toujours plus inquiétante des consommateurs, âgés en moyenne de 14 à 15 ans la première fois qu’ils sont confrontés à cette drogue, la proportion des Lire la suite

Sur le grave déficit de place en IME

IMEM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le grave déficit de place en IME (institut médico-éducatif) en général, et sur la zone d’Orange en particulier. En effet, alors que ces centres permettent une intégration dans le milieu du travail des enfants handicapés, la liste d’attente de l’IME d’Orange, serait, au bas mot, de 150 personnes. Il lui demande donc ce que le Gouvernement compte faire pour pallier cette grave carence.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.

Sur les PME innovantes dans le domaine de la santé.

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les PME innovantes dans le domaine de la santé. Certaines PME comme Mauna Kea Technologie connaissent une grande difficulté pour trouver des acheteurs français. Malgré le succès de leurs produits, et malgré leur production uniquement française, elles font la majorité de leur chiffre d’affaires par l’exportation. Cela à cause d’une incompatibilité avec les remboursements de la sécurité sociale ; or ce problème n’est réglable qu’à un long terme. De plus, les acheteurs publics et les PME ne disposent pas d’une bonne communication, que ce soit au niveau de l’offre ou de la demande. Ainsi le secteur des PME qui représente 99,8 % des entreprises, obtient des subventions françaises pour, au final, profiter aux marchés étrangers, qui eux reconnaissent et saluent la qualité des produits. Il attire l’attention sur l’aide à apporter aux PME innovantes et lui demande de prendre en compte les 15 solutions proposées par le médiateur national des marchés publics.

Cliquer ici pour lire la réponse du ministre.