Eric Zemmour sera à Orange la semaine prochaine !

Interrogé dans sa vidéo hebdomadaire, Jacques Bompard revient sur les débats sur le financement de la sécurité sociale, les manifestations policières et la venue d’Eric Zemmour à Orange la semaine prochaine. « Eric Zemmour apporte quelque chose de rare et de précieux : la liberté de pensée, à l’aide d’un esprit acéré qui lui permet de décrypter toutes les manigances que notre pauvre pays subit et qui sont en train de le détruire dans tous les domaines ».

https://youtu.be/ZOC_b_Oecfs

Jacques Bompard sur la Manif pour Tous : « On ne gagnera la partie que si l’on se bat ! »

Jacques Bompard intervenait sur TV Libertés le 15 octobre 2016 pour souligner sa détermination à défendre la famille traditionnelle. Il a en premier lieu souligné la posture versatile du gouvernement. « Pendant tout le combat contre le ‘’mariage pour tous’’, il nous était dit qu’on ne toucherait pas la GPA. Manifestement, la GPA est aujourd’hui introduite par le gouvernement ». Puis il a indiqué la nécessité de perpétuer le combat, indiquant : « La défense de la vie, le droit de l’enfant à avoir un père et une mère doit demeurer intouchable ». Pour le député de Vaucluse, le combat pour la préservation du cadre familial traditionnel n’est pas perdu :  « La partie ne sera gagnée que si l’on se bat. Tout petit que je suis, je me bats de mon mieux et je dis : le combat n’est pas perdu ! »

https://www.youtube.com/watch?v=DpovORO5J0Q&feature=youtu.be&t=44m9s

L’assimilation républicaine n’est plus possible

Cela devient rémanent dans le discours du parti de Florian Philippot. A la dédiabolisation, c’est-à-dire la soumission au système, succède une série de trahisons. Trahison sur l’islam, trahison sur la défense de la vie, trahison sur la question des institutions. Et désormais trahison sur la question de la nationalité.

ce-n-est-pas-parce-que-florian-philippot-va-au-petit-journal-que-le-fn-change-de-ton-avec-les-journalistes

Aujourd’hui la question de l’assimilation républicaine est dépassée et dangereuse. Pourquoi dangereuse ? Principalement, parce qu’elle ne correspond plus à la réalité subie par la majorité de nos compatriotes. La ségrégation de fait des Français de souche, la mise en concurrence de la civilisation française, déjà violemment attaquée par le relativisme, et le génie propre d’autres terres, l’ensauvagement de nos sociétés démontrent qu’une autre proposition politique doit être défendue.

Le Grand Remplacement est une réalité professionnelle, territoriale, culturelle et sociale. Le Grand Remplacement pose l’alternative réelle : soit nous retrouvons une conception organique et historique de la Nationalité, soit nous continuons le délire de la nationalité républicaine c’est-à-dire de la création d’un contrat fictif entre l’Etat et l’individu sans les intermédiaires traditionnels que furent les familles, la société ou encore l’acceptation populaire.

Alors qu’une étude, certes très manipulée de l’IFOP, vient montrer que notre Nation est mutilée par l’immigration et ses conséquences, conserver la seule assimilation comme étendard est tantôt une ringardise pour les plus naïfs, tantôt une lâcheté pour les plus conscients.

Le dilemme est limpide : soit nous procédons à une reconquête culturelle afin que la France soit préservée dans sa permanence et son identité, soit nous participons de l’atomisation d’un monde réduit au plus simple appareil du consumérisme et de la relativité absolue. L’organisation de la ré-émigration est le seul horizon crédible pour l’équilibre social et civilisationnel dans notre pays. Aucune campagne n’excuse de le cacher aux gens.

 

Marine Le Pen trouve l’islam compatible avec la République ? C’est de la haute trahison.

Dans mon entretien hebdomadaire, je reviens sur la place qu’octroie le Front National à l’islam. J’y souligne que «  Le Front National est résolument dans ce camp de la trahison, de la soumission au prêt-à-penser, de la dictature à la laïcité qui fait fi du fait que notre civilisation est une civilisation empreinte de chrétienté« .

Je reviens également sur la conférence que je tiendrai à Carpentras le 17 septembre à la Chapelle des Pénitents Blancs sur la politique familiale en France et la primaire des Républicains.

https://youtu.be/m8X2NQGBAzA

Le député

Jacques Bompard, député de Vaucluse : l’homme / l’élu

photo

Docteur en chirurgie dentaire

Maire d’Orange

Député de Vaucluse

Jacques Bompard est issu d’une vieille famille de Provence. Son père, officier de l’armée française, a été décoré de la légion d’honneur pour faits de résistance. Sa mère était ouvrière. Très jeune, Jacques Bompard est entré dans le monde du travail. A côté de ses études, il travaille comme enseignant.

Il suit des études de médecine à l’université Montpellier et devient docteur en chirurgie dentaire et en sciences odontologiques. Il exerce d’abord la profession d’enseignant de physique-chimie à Nîmes, Avignon et à L’Isle-sur-la-Sorgue de 1964 à 1970, puis de chirurgien-dentiste à Orange de 1975 à 1986. Parallèlement, il est assistant en odontologie conservatrice à l’université Montpellier de 1981 à 1986.

Parallèlement à ses études, Jacques Bompard s’engage en politique.

Il est élu député pour la première fois de 1986 à 1988.

En Mars 1986 à 2002: Jacques Bompard est élu conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Suite à l’accord de cogestion avec la droite, il devient l’un des deux vice-présidents FN de la région, avec Gabriel Domenech.

En juin 2012, il retrouve son siège à l’Assemblée nationale. Il est le député le mieux élu du Vaucluse.

Chasseur, Jacques Bompard est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment consacrés aux problématiques écologiques et agricoles:

  • L’Arme alimentaire – Réponse à l’assassinat prémédité du monde rural (avec Marie-Claude Bompard) , éditions du Cerce ;
  • France, ton agriculture doit vivre, éditions du Cerce, 1987 ;
  • Main basse sur l’agriculture, éditions du Cerce, 1989 ;
  • Voyage autour de la femme, d’Eve à Benazir (avec Marie-Claude Bompard), Barthélémy, 1991 ;
  • Un maire au créneau. Orange, une ville gérée autrement, éditions Nationales, 1997 ;
  • Les Chemins de la victoire (avec Philippe Randa), Deterna, 2002 ;
  • Le Pen contre le Front national, 2005

Son épouse, Marie-Claude Bompard, est maire de Bollène (Vaucluse) et conseiller général d’Orange-Est.

Pour voir la fiche de Jacques BOMPARD à l’Assemblée nationale cliquez ici.