Vidéo: Jacques Bompard contre le cosmopolitisme financier

Ligue-du-Sud-logo-6Jacques Bompard a désarçonné le ministre des finances en l’interrogeant sur son application à promouvoir la finance internationale plutôt que l’intérêt de la France. En libéralisant les intervenants extérieurs sur certains marchés au détriment des entreprises françaises et en cherchant à accroire le recours au marché obligataire, l’Etat se vend pieds et poings liés. Continuer la lecture

Sur la proposition de loi relative à Autonomie des femmes étrangères

En Commission des Lois, Jacques Bompard a rappelé l’utopie des dispositions de cette proposition de loi communiste: vectrice d’une accélération du grand remplacement.

https://www.youtube.com/watch?v=6oBici6OuQI&feature=youtu.be

Sur la prorogation de l’État d’urgence

En commission des lois, Jacques Bompard est revenu sur la prorogation de l’ État d’Urgence. Il a rappelé que les grands flux migratoires étaient déjà un risque d’augmentation du nombre de terroristes en France.
Il a également rappelé la faiblesse des mesures de l’Etat contre l’islamisation et la radicalisation, notamment à Avignon ou à Bollène.
https://www.youtube.com/watch?v=EtfCZvVxXug&feature=youtu.be

Cliquer ici pour voir ou revoir les interventions de Jacques Bompard en commission des lois.

Sur la réforme du Conseil supérieur de la magistrature

https://youtu.be/3XCUy3FTJyc

Monsieur Urvoas. Vous avez présidé cette commission avec une intelligence rare. Et je sais pourtant que mes félicitations peuvent être embarrassantes. Loin de nous accorder politiquement, votre équanimité fût longtemps remarquable. Aussi c’est avec une certaine tristesse que je vous vois venir défendre un texte que vous jugiez ainsi : « « Il n’y a aucune pertinence à ce que l’Assemblée nationale soit ressaisie d’un texte vidé de son cœur ».

En quoi votre position a-t-elle évolué : faites-vous la un compromis après les déceptions du passage de la loi en 2013 ? Ou contresignez-vous la position qui voulait conserver un peu d’équilibre plutôt que d’abandonner le rôle de l’Etat dans la justice ?

Par ailleurs, ne regrettez-vous pas qu’au-delà du tacle à Nicolas Sarkozy qui passionna François Hollande, ce dernier n’ait pas davantage voulu travailler sur la transparence de la Justice, dont, malheureusement, certains doutent à la lumière de manque d’informations et d’un monde qui, parfois, semble vivre replié sur lui-même ?

Sur les règles applicables à l’élection présidentielle

En commission, Jacques Bompard a rappelé que ce texte de loi, discutant de détails relatifs à l’élection présidentielle, méconnaissait la désaffection grandissante des Français pour des médias et des partis parisiens qui s’accaparent la chose publique.

https://youtu.be/wbjcI7SwTbQ

Les effets désastreux de l’immigration en France

En commission des lois, Jacques Bompard a interpellé le ministre de l’intérieur à propos du drame de l’immigration tant pour l’Europe qui subit un grand remplacement, que pour les pays du proche et moyen orient qui se déracine et a même été présenté par le ministre de l’économie, comme un moyen de pression sur les britanniques contre l’éventuel Brexit.
Il a également appelé le ministre de l’intérieur a interrogé le peuple par voie de referendum sur la question de l’immigration.

https://youtu.be/tajPv21ln30

Sur le Droit individuel à la formation pour les élus locaux

En commission des lois, Jacques Bompard a rappelé l’utilité de permettre le droit à la formation des élus locaux. Cependant, il a rappelé qu’il fallait mettre un terme au système des partis et aux scrutins électoraux qui les favorisent, tels que les scrutins de liste, et qui, de fait, sont éloignés des aspirations des français.
Il a également rappelé la nécessité de lutter contre les centres formateurs mis en place par les partis eux-mêmes et qui ne sont que très souvent des façades pour récupérer encore plus d’argent public.

https://youtu.be/XJPLrjQcuj8

Sur l’information de l’administration par l’institution judiciaire

administrationJacques Bompard intervenait en commission des lois sur l’ Information de l’administration par l’institution judiciaire et protection des mineurs. Il a salué l’initiative mais regretté l’absence d’obligation de la transmission d’information. Aucun passe droit ne doit exister quand il s’agit de protéger les mineurs!

https://www.youtube.com/watch?v=KPnI8lC1Wjk&feature=youtu.be