Sur la dangerosité des drogues de substitution utilisées dans les salles de shoot

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les produits qui seront prescrits dans les salles de consommation à moindre risque, couramment appelées salles de shoot. Les drogues de substitutions produites pour les toxicomanes seront tout aussi dangereuses que celles qu’ils consomment habituellement tout en étant subventionnées par l’État. Les substances légales telles que la méthadone ou le subutex sont tout aussi dangereuses que les substances illicites vendues illégalement. Ce pis-aller n’aura pour seule conséquence que d’enrichir les laboratoires producteurs de stupéfiants à la place des trafiquants de drogue, sans prendre en compte les victimes des méfaits de la drogue et les questions de santé publique. Il lui demande donc les moyens mis en oeuvre pour éviter le développement d’un commerce légal de drogues, qui contribuera encore plus à la destruction de notre société.

La question sur le site de l’Assemblée ici.

L’impact négatif des réseaux de soins sur la médecine libérale

assembleeM. Jacques Bompard attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la mise en place des réseaux de soins qui risque de compliquer, pour les patients, le choix de leurs professionnels de santé pour les patients ainsi que leur remboursement. Ce processus va toucher tous les domaines de la santé. La limitation des compléments d’honoraires risque d’asphyxier économiquement la médecine libérale qui représente 65 % de l’activité médicale. Il lui demande donc de bien vouloir développer les mesures qu’elle compte prendre pour éviter cette destruction de notre système de santé.

La question sur le site de l’Assemblée ici.

Communiqué de Jacques Bompard sur le colloque « France, qu’as-tu fais de tes libertés? »

Sous l’égide du SIEL (Souveraineté, Indépendance et Libertés), et des Cahiers de I’Indépendance, Paul-Marie Coûteaux et Jacques Bompard organisent lundi 28 janvier un colloque à l’Assemblée nationale sur le thème : « France, qu’as tu fait de tes libertés? » (101 rue de l’Université, salle Victor Hugo -de 15 à 20h.)

A travers eux, la droite nationale française estime urgent de remettre la question des libertés au centre du débat politique : alors que la liberté s’inscrit depuis deux siècles sur tous les édifices publics, jamais les libertés n’ont été aussi bafouées par la volonté de détruire tout ordre traditionnel. Il n’est pas admissible qu’une certaine gauche d’inspiration libertaire se la soit appropriée depuis trente ans alors qu’elle les piétine, qu’il s’agisse de la liberté d’expression, de la liberté religieuse, des libertés économiques, des libertés universitaires et des multiples façons par lesquelles s’exprime la fidélité à notre civilisation. Continuer la lecture

Sur le comptage des manifestants par la préfecture de police

assembleeM. Jacques Bompard interroge M. le ministre de l’intérieur sur les méthodes utilisées par la préfecture de police pour compter les participants à la manifestation géante du dimanche 13 janvier 2013. En effet, la préfecture de police affirme avoir compté 340 000 manifestants alors que les organisateurs en ont dénombrés plus d’un million. La place du Champ de mars, sur laquelle arrivaient les trois cortèges de la manifestation, mesure 247 000 m². Les trois points de départ font les surfaces suivantes : 31 416 m² pour la Place d’Italie, 31 900 m² pour la place Denfert-Rochereau et 106 814 m² pour la place de la Porte Maillot. Les itinéraires, sur toute leur longueur et en tenant compte d’une largeur moyenne de 6 mètres, font les surfaces suivantes : 30 Continuer la lecture

Sur le traffic de visa

M. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les visas accordés parfois indûment. Il lui demande de lui faire connaître le nombre de visas annuels accordés par nationalité pour les années 2005 à 2011 et de lui indiquer les tendances pour 2012 si les chiffres définitifs ne sont pas encore connus pour cette année. Il lui demande de lui indiquer le nombre de demandes rejetées par nationalité pour les années 2005 à 2011 et pour 2012 si les chiffres sont déjà connus pour cette année. Il lui demande si ce chiffre lui paraît satisfaisant alors qu’il est couramment admis dans les services instructeurs que 60 % à 70 % des demandes présentées le seraient sur la base de faux documents. Il lui demande quelles dispositions il compte prendre pour s’attaquer à ces pratiques frauduleuses.

La question sur le site de l’Assemblée ici.

Sur l’action publique du gouvernement contre les actes de criminalité de la nuit de la Saint Sylvestre

M. Jacques Bompard interroge M. le ministre de l’intérieur sur les incendies criminels et des attaques de services de secours durant la nuit de la Saint Sylvestre. Après plusieurs années d’opacité statistique, le Gouvernement a publié le 1er janvier 2013 les chiffres relatifs à ces actes de délinquance. S’il faut se féliciter de cette volonté de transparence, l’essentiel n’est cependant pas dans cette publication. Il a reçu de nombreux courriers de citoyens, révoltés par ce qui leur semble être la pusillanimité de l’État et le laxisme de la justice devant un phénomène qu’une certaine presse ose décrire comme une nouvelle « tradition de fin d’année ». Il souhaiterait être informé par lui des suites données par l’appareil d’État aux actes criminels Continuer la lecture

Jacques Bompard appelle à la mobilisation contre le mariage homosexuel

La manifestation nationale du 13 janvier contre le «mariage » homosexuel a été un immense succès.

Cette réussite marque clairement le formidable refus que suscite la dénaturation du mariage par ce projet de loi idéologique et communautariste.

Devant cette lame de fond populaire, le gouvernement et la majorité de gauche font la sourde oreille et n’affichent que mépris et agressivité, utilisant par ailleurs des procédés totalitaires de désinformation et de manipulation des chiffres. Continuer la lecture