Bataclan : « Médine l’a bien cherché ! »

Il y a des provocations qui sont plus que douloureuses et intolérables. C’est le cas de la programmation du rappeur Médine au Bataclan. Car c’est bien d’une provocation ignoble qu’il s’agit en l’espèce.

En octobre prochain, le chanteur Médine devrait se produire dans la salle de concerts du Bataclan, celle-là même qui restera dans notre mémoire nationale, après le terrible attentat perpétré en ces lieux le 13 novembre 2015. L’un des concerts affiche même déjà complet.

Or, Médine est le meilleur allié de l’islamisme en France. Il affirme ouvertement qu’il mène un combat contre nous, contre ce que représentent la France et notre civilisation occidentale. Il ne s’en est jamais caché comme l’atteste l’un de ses albums intitulé Jihad. De même, nombre de ses chansons font l’apologie de l’islam comme du terrorisme. Déjà il s’était fait connaître avec un premier album du nom de « 11 septembre, récit du 11è jour ». Les paroles de ses titres sont loin d’être plus modérées. Il n’hésite pas à affirmer qu’il est « une djellaba à la journée de la jupe » ou encore « je me suffis d’Allah, pas besoin qu’on me laïcise ». D’ailleurs, dans l’un de ses titres les plus polémiques, Don’t Laïk, il n’hésitait pas à s’en prendre à notre modèle de laïcité, faisant l’apologie de la polygamie et réclamant des « fatwas » pour les infidèles.

Les mots me manquent pour exprimer ma colère. Comment peut-on tolérer qu’un tel individu, avec sa culture de haine, vienne souiller un lieu qui a vécu l’intolérable et qui restera à jamais marqué par la violence aveugle qui a détruit la vie de centaines de Français et qui s’en ait pris à ce que représentait la France ? Comment la Mairie de Paris a-t-elle pu accepter cette programmation ? Comment le gouvernement peut ne pas réagir ?

La France n’est donc plus uniquement menacée par le djihad armé. Elle l’est aussi par le djihad culturel qui est en passe de remporter une victoire dont les conséquences pourraient être irréversibles si notre classe dirigeante ne prend pas en compte la gravité de ce qui est en train de se dérouler sous les yeux ébahis et écoeurés des Français. Tolérer ce concert reviendrait à dire que l’islamisme a désormais pignon sur rue et qu’il est reconnu comme courant politique à part entière.

C’est intolérable, injustifiable ! Et pire que cela : c’est vouloir la fin de la France.

Publié dans Non classé